Terroirs Et Vins

Edition du 05/07/2016
 

CLOS TRIMOULET Une histoire de famille et de terroir

Réputation

Clos TRIMOULET

Des vignerons qui s’adaptent à leur terroir et savent en tirer le meilleur vin possible, grâce à l’anticipation, au sens d’observation et à leur grande expérience.?Chaque année, ils essayent de tirer la quintessence du millésime, avec humilité, s’effaçant devant la Nature, qui reste reine. “C’est quand on rentre du très bon raisin que l’on fait du très bon vin” !


“La matière première est primordiale, pour avoir de jolis raisins à vendanger, nous travaillons beaucoup au vignoble, mon frère Joël et moi, précise Alain Appollot. Clos Trimoulet Grand Cru est un vin issu d’une dizaine d’hectares, régulièrement primé dans les différents concours internationaux. C’est un vin typé, de belle robe grenat, aux notes de framboise et de mûre, d’épices, de sous-bois, un vin riche, généreux, aux tanins puissants et soyeux, persistant en bouche et d’excellente évolution. Le 2014 est encore à l’élevage, nous le mettrons en bouteilles au printemps. Nous sommes très contents de ce millésime. Le vin est long en bouche, bien équilibré, arômes de fruits noirs bien présents, c’est vraiment un vin très aromatique, c’est ce qui le caractérise, au joli potentiel de garde, une belle réussite. Pour le millésime 2013, nous avons fait une sélection importante, c’est un joli vin plaisir, très agréable à déguster dès à présent, très plaisant, qu’il ne faudra pas attendre trop longtemps. Nous l’avons moins boisé pour respecter l’équilibre du fruit. Les 2012 et 2011 sont des réussites, nous avons obtenu deux médailles d’Or à Bordeaux. Pour le millésime 2011, les vins sont un peu plus tanniques, plus puissants que le millésime 2012, avec des vins plus en rondeur. Arômes de fruits rouges et noirs, belle richesse en couleur. Pour les grands crus, le potentiel de garde est un peu plus important. Nos terroirs donnent en général des vins soyeux, au fruité généreux surtout pour les 2011 et 2012. Clos Trimoulet 2010 (médaille d'Argent) : millésime très apprécié dans la lignée du 2009, un vin d’une très belle concentration, très élégant et d’une belle finesse, très équilibré, aux arômes de fruits très mûrs (fruits noirs), c’est vraiment l’équilibre et la finesse qui dominent. Le Château Chevalier Saint-Georges (Montagne Saint-Émilion) est produit sur une surface de 4 ha dans les communes de Montagne et de Saint-Georges. Ce joli terroir d’argile profonde donne au vin une belle structure, un bel équilibre, des arômes fruités, un réel potentiel de garde. Pour le 2014, les mois de septembre et octobre très chauds, nous ont permis de réussir un 2014 formidable, un très beau vin, ce bel été indien a vraiment sauvé le millésime. En 2013, après les sélections, le vin est tout à fait réussi, très qualitatif. Un vin assez fruité, assez fin, pas de grosse puissance tannique, des vins qui se dégusteront assez facilement. 2012 : un vin très équilibré avec des tanins plus souples, un vin d’une belle harmonie, d’une belle structure aux arômes fruités très flatteurs. Une belle réussite lui aussi. 2011 : jolie couleur assez profonde, belle concentration, tanins présents, vin bien classique, très agréable, avec une finale très élégante. Chevalier Saint-Georges 2010 (médaille d'Argent) : un vin un peu plus souple que le Grand Cru, on retrouve les mêmes caractéristiques selon les millésimes, le vin est d’une couleur soutenue, il est un peu moins concentré, plus accessible avec plus de souplesse, des tanins assez ronds, un fruité très agréable de fruits rouges, bel équilibre harmonieux, finale longue qui va s’épanouir. Notre terroir argilo-sablonneux est très diversifié, c’est un atout à l’assemblage, ainsi, nous profitons de la puissance des terres argileuses et de la finesse apportée par des terres sablonneuses. Cela donne un ensemble très harmonieux. Nous effectuons un élevage, terroir par terroir, avant l’assemblage. Les Grands Crus sont élevés, en fonction des millésimes, de 12 à 14 mois en barriques de chêne français dont 1/3 de bois neuf. Notre élevage sous bois est conduit avec délicatesse pour ne pas masquer le vin, je suis contre les excès, nous privilégions une chauffe moyenne. Nous cherchons à conserver la typicité de l’appellation dans nos vins, nous restons respectueux de notre terroir et ne voulons pas produire des vins hors normes. Finalement, nous sommes très traditionnels et cela se retrouve dans nos vins. Nos clients sont fidèles et apprécient nos vins, particuliers, cavistes, restaurateurs, et, à l’export, en Chine, au Japon, au Canada, en Europe du Nord.”

   

CLOS TRIMOULET Une histoire de famille et de terroir

Guy, Alain et Joël Appollot

33330 Saint-Émilion
Téléphone : 05 57 24 71 96
Télécopie : 05 57 74 45 88
Email : contact@clos-trimoulet.com

Site : www.vinsdusiecle.com/clostrimoulet




> Le palmares des vins


CLASSEMENT VAL DE LOIRE ROUGES
e_VAL_DE_LOIRE.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

ANJOU-SAUMUR
GAUTERIE (A)
LA PALEINE (S)
PERRUCHES (S)
ROCHETTES (A)
BEAUREGARD (S)
GONORDERIE
GODINEAU (A)
RAYNIERES (S)
VIEUX PRESSOIR (S)
SAUMUR-CHAMPIGNY
Clos MAURICE
PETITE CHAPELLE
TARGÉ
LA GUILLOTERIE
ROCHEVILLE
LEGRAND
BOUVET
Christelle DUBOIS
CHINON
BOUCHARDIÈRE
GOURON (r)
BOUQUERRIES
COULY-DUTHEIL
NOIRÉ
Dne de L'R
DOZON
CAVES de la SALLE
BOURGUEIL SAINT NICOLAS

DRUSSÉ (SNB)
GÉLÉRIES (B)
JARNOTERIE (SNB)
TOURAINE CHEVERNY

CHAISE
CHARBONNIER
MANDARD
RENAUDIE
CHESNEAU (CHe)
MONTIGNY
Domaine des ROY
SANCERRE DIVERS

NATTER (S) (r)
SARRY (S)
Daniel REVERDY (S) (r)
CHAILLOT (CH)
CREZANCY/CHEVREAU (S) (r)
André DEZAT (S)
P'TIT ROY (S)
MALBETE (R) (r)
J-M ROGER (S)
SAUTEREAU (S)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

ANJOU-SAUMUR
(D. FOURRIER (A))
SAUMUR-CHAMPIGNY
BOURG NEUF*
ROCFONTAINE
VARINELLES
CHINON
(BROCOURT)
A. LEON
BOURGUEIL SAINT NICOLAS

GESLETS (B)
TOURAINE CHEVERNY

MECHINIERES*
MAISON (CHe)
SANCERRE DIVERS

MABILLOT (R)
BIZET (S)*
GILBON (MS)*

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

ANJOU-SAUMUR
(BESSIÈRE (S))
SAUMUR-CHAMPIGNY
(CORDELIERS)
CHINON
(RAFFAULT)
BOURGUEIL SAINT NICOLAS

(ROBINIERES)
TOURAINE CHEVERNY

SANCERRE DIVERS

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine de la COMBE AU LOUP


Incontestablement à la tête des Premiers Grands Vins Classés. Viticulteurs de père en fils depuis 1870 à Chiroubles, au coeur des crus du Beaujolais, les Méziat sont une légende dans la profession. Albert Méziat, le père de Gérard, est dans les premiers, dans les années 1950, à commercialiser son vin en bouteille (à l'époque, les vins ne sont transportés que dans des fûts). Il fait parti d'un groupe d'une dizaine de vignerons dont le célèbre Georges Dubœuf. Un domaine de 14 ha, où les vins sont issus pour majorité de vieilles vignes (plus de 40 ans) plantées sur des coteaux granitiques, ce qui leur donne un goût de terroir caractéristique. On travaille ici en famille puisque le fils David et son épouse, Nathalie, sont également présents sur la propriété, et l’on s’attache à une viticulture raisonnée et aux techniques de culture respectueuses de l’environnement et de l’écosystème (démarche Terra Vitis). “Sans prétendre à l'appellation “bio”, précise-t-on, nous élaborons nos vins selon la démarche Terra Vitis. Ainsi, du cep à la bouteille, nous assurons la transparence de nos interventions : c'est la traçabilité. Celle-ci est contrôlée par un organisme certificateur indépendant qui s'assure du strict respect du cahier des charges. Terra Vitis est une démarche qui répond aux critères du développement durable, car elle assure la sécurité alimentaire du produit et le respect de l'environnement.” La vinification reste traditionnelle mais s'appuie sur des techniques modernes (maîtrise complète des températures de fermentation et de conservation du vin). Depuis 2012, ils ont obtenu la Certification Environnementale niveau 2 (HVE, Haute Valeur Environnementale). Superbe Chiroubles 2013, médaille d’Or Mâcon 2014, intense aux papilles, aux notes de prune et d’humus, aux tanins équilibrés, tout en rondeur mais dense, complexe, ample et distingué, l’une des plus jolies bouteilles de la région dégustées cette annnée. Le Régnié 2013 sent bon la groseille et les sous-bois, de bouche riche et harmonieuse, puissant, de très bonne garde.

Gérard et David Méziat
Earl Méziat Père et Fils - Au Bourg
69115 Chiroubles
Téléphone :04 74 04 24 02
Télécopie :04 74 69 14 07
Email : david.meziat@meziat.com
Site personnel : www.meziat.com

Château les MOINES


Vignoble de 34 ha (75% Cabernet-Sauvignon, 25% Merlot, avec une moyenne d’âge des vignes de 27 ans), établi sur un des meilleurs plateaux argilo-calcaires, posé sur la bande de calcaire éocène dénommée “Calcaires de Couquêques” particulièrement filtrants et riches en coquilles fossilisées. Claude Pourreau possède un savoir-faire en héritage pour produire un Médoc typique, vinifié à l'aide des techniques modernes. Associant remontages automatiques, thermorégulation, pressurage doux au travers d'une cuvaison longue suivie d'un élevage en fûts de chêne selon les traditions ancestrales. Beau Médoc Prestige Cru Bourgeois 2010, élevé en barriques, aux senteurs d’épices et de fruits mûrs, riche, très équilibré, d’une belle longueur, un vin puissant et harmonieux, avec ces notes de cassis et de réglisse en bouche, de charpente souple et très structurée, de belle garde. Le 2009, charnu et concentré, est un vin riche en bouquet comme en matière, aux tanins équilibrés, complet, élégant, tout en bouche, avec des nuances de cassis, de truffe et d’humus, d’une grande harmonie, de garde. Le 2008, d’une couleur profonde est classique, d’une grande subtilité, plein, aux tanins soyeux, d’une belle finale, de très bonne garde. Excellent 2007, gras et riche, au bouquet intense avec ces notes de sous-bois et de fruits rouges frais, un vin de bouche ample et fondue. Savoureux 2006, de robe rubis soutenu, harmonieux, au nez de fruits rouges et une pointe d’épices caractéristique, charnu au palais, tout en subtilité, qui se goûte très bien aujourd’hui.

Claude Pourreau
9, rue Charles Plumeau
33340 Couquèques
Téléphone :05 56 41 38 06
Télécopie :05 56 41 37 81
Email : mail@chateau-les-moines.com

Château LAGARDE


Un vignoble de 12 ha en bio. “Je respecte la terre que je cultive, précise Paul-Henry Nerbusson. Si, avec des produits organiques, nous pouvons arriver à préserver le sol, alors faisons-le ! Je suis un homme raisonné. Il faut penser à l'économie mais aussi à l'écologie. Je reste convaincu que l'agriculture biologique apporte un plus au vin.” Cela donne cet excellent Blaye Côtes de Bor- deaux rouge Excellence 2010, élevé en fûts de chêne, de belle robe soutenue, bouche puis- sante, charnu, parfumé (griotte, humus...), un vin ou l’intensité s’allie à la souplesse, qui poursuit son évolution. Le 2009 est de couleur pourpre, au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de sous-bois et de fruits cuits, de bouche ample et fondue, tout en charme. Beau 2006, bien charnu, ferme et persistant, tout en bouche, avec des arômes de fraise des bois et de truffe, aux tanins fermes mais souples, un vin puissant et chaleureux. Goûtez le Tradition 2012, de robe soutenue, bien charnu, complexe et subtil, dominé par les petits fruits rouges mûrs et les sous-bois. Le Clairet est tout en séduction, floral, friand, parfait sur les grillades. Excellent blanc (Colombard et Ugni blanc), élevage en barriques sur lies, très fruité, avec, en bouche, une connotation de pomme cuite, bien équilibré, très séduisant. Très beau gîte sur place.

Paul-Henry Nerbusson

33390 Cars
Téléphone :05 57 42 91 56
Télécopie :05 46 51 81 42
Email : vignobles.nerbusson@wanadoo.fr

DOMAINE GOURON


Fondé en 1946 par René Gouron, le DOMAINE se développera avec le soutien de son fils Jacky jusque dans les années 80. Désormais, ce sont les petits enfants LAURENT et STEPHANE qui vinifient et commercialisent ensemble les 28 hectares que compte la propriété familiale. Classé en Appellation CHINON Contrôlée le DOMAINE GOURON est morcelé en de nombreuses parcelles : argilo-calcaire et argilo-siliceux, sur les coteaux et graviers mêlés de sables, en plaine. Cette diversité de sols a permis de créer différentes cuvées mettant en valeur l'expression, fruité en plaine et corsé sur les coteaux. Toute l’année un travail important est accordé à la vigne afin d’obtenir les meilleurs fruits : l’exigence d’une taille courte, des sols enherbés et de l’éclaircissage s’orientent vers des rendements maîtrisés, une meilleure concentration et le respect de notre environnement. Nos vins sont élevés dans les caves de tuffeau avec des conditions idéales puis mis en bouteilles à la propriété. Typé et distingué, ce Chinon La Croix Boisée blanc 2011, pur Chenin, vinifié en barriques sans levures exogènes à température ambiante, dégage des notes florales persistantes, aux arômes d'abricot sec, une bouche riche, bien équilibrée en acidité, d'une jolie finesse. Le Chinon cuvée Domaine 2012, aux notes de framboise, très parfumé, généreux et persistant en bouche, à déboucher sur un magret. Excellent 2011, au nez complexe et subtil dominé par le cassis mûr et l'humus, avec des tanins présents mais bien soyeux, de couleur pourpre. Le Chinon rosé, pur Cabernet franc issu de saignée, est tout aussi réussi, de robe délicate, sent la fraise des bois, alliant nervosité et rondeur, d'une très jolie finale en bouche.

Laurent et Stéphane Gouron
La Croix-de-Bois
37500 Cravant-Les-Coteaux
Téléphone :02 47 93 15 33
Télécopie :02 47 93 96 73
Email : gouron@vinsdusiecle.com
Site : gouron
Site personnel : www.domaine-gouron.com


> Nos dégustations de la semaine

Vignoble André HARTMANN


Implanté à Voegtlinshoffen depuis 1640, le domaine est issu d’une longue lignée de vignerons qui avec passion ont constitué ce vignoble. La vigne est conduite dans les règles de la culture ancestrale excluant l’usage d’engrais chimiques, assurant un respect de l’environnement, on y conjugue tradition et modernité.
Beau Gewurztraminer Terrasses du Hagelberg 2011, alliant nervosité et gras, au nez envoûtant, où l’on retrouve des notes de fleurs blanches et de noisette, bien marqué par son terroir. Le Riesling Bidstoecklé Armoirie Hartmann 2013, de bouche persistante et très harmonieuse, a des nuances délicates de narcisse et de reinette (9,90 €). Le Pinot Gris Grand Cru Hatschbourg Armoirie Hartmann 2013 est un vin comme nous les aimons, de bouche fraîche et souple à la fois, persistant au palais, avec des arômes de fumé et de fruits frais, d’une grande finesse (12,50 €). Très bon Crémant d’Alsace, tout en bouche, très fruité, de mousse riche et friande (7,70 €).
Le Gewurztraminer Armoirie Hartmann Grand Cru Hatschbourg 2013, de belle robe, finement bouqueté (aubépine, rose), est de bouche subtile, persistante et très parfumée (fruits frais, amande, grillé), un vin de jolie garde (13,80 €), alors que le Pinot Gris fleurs de Pierres 2014, s’appréciera dans sa jeunesse.

Jean-Philippe Hartmann
11, rue Roger Frémeaux
68420 Voegtlinshoffen
Tél. : 03 89 49 38 34
Fax : 03 89 49 26 17
Email : andre.hartmann@free.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Domaine André MATHIEU


Au sommet. Exploitation familiale de 24 ha, transmise de père en fils depuis 4 siècles.
“Le 2013 est un millésime très “années 1980”, nous explique Jérôme Mathieu. Le vignoble de Châteauneuf-du-Pape a livré en effet un millésime 2013 marqué par des maturités tardives, qui rappelle à bien des égards ceux des années 1980. Epargné par les aléas climatiques qui ont affecté de nombreuses régions (grêle notamment), il se caractérise par de faibles rendements et par des équilibres relativement atypiques où le fruit l’emporte sur la puissance.
Côté météorologique, le printemps 2013 a indéniablement été parmi les plus froids et les plus humides de ces dernières années, -1°C en moyenne par rapport à 2012 pour les minimales et -4.4°C pour les maximales sur les mois d’avril, mai, juin. Et 217 mm de pluie en avril mai, contre 165 mm en 2012, 17 mm en 2011 et 107 mm en 2010.
Cette conjugaison d’un temps frais et d’un air humide a eu pour conséquence de retarder le démarrage végétatif des vignes et de provoquer une forte coulure du Grenache, cépage naturellement sensible à ce phénomène et majoritaire dans l’encépagement de Châteauneuf-du-Pape. Avec un orage idéalement tombé à la fin d’un mois de juillet particulièrement chaud, les conditions météorologiques de l’été 2013 ont été bonnes, mais insuffisantes pour permettre de rattraper le retard pris au printemps. Le millésime 2013 fut donc des plus tardifs, rompant en cela avec la précocité de ces dernières années. Il est aussi l’un des plus faibles en quantité avec un rendement moyen sur l’appellation qui atteint tout juste 26 hl/ha.
Les vendanges ont commencé la deuxième quinzaine de septembre et se sont déroulées dans d’excellentes conditions. Fermentations alcooliques et malolactiques se sont rapidement terminées, donnant des vins rouges dont les équilibres rappellent ceux du milieu des années 1980, avec de belles acidités, des degrés alcooliques modérés et des Grenaches sur le fruit. Syrah et Mourvèdre ont donné des vins puissants, colorés et concentrés.
Les vins blancs présentent quant à eux une belle fraîcheur aromatique et gustative (agrumes, fleurs blanches, fruits exotiques). De par leur équilibre physico-chimique, ils sont dotés d’un très beau potentiel de garde. A l’instar des vins rouges, le Grenache blanc sera un peu moins présent dans les assemblages, laissant un peu plus de place aux Clairette et Roussane qui expriment particulièrement cette année tout leur potentiel aromatique.”
Grande réussite, en effet, ce Châteauneuf-du-Pape blanc Marquis Anselme Mathieu 2013, 100% Clairette, avec des arômes de fruits secs et d’agrumes, charmeur, de bouche distinguée, tout en finesse aromatique, un bien joli vin, gras et parfumé. Le Châteauneuf-du-Pape blanc 2013, 45% Clairette et 45% Grenache blanc, fleure le musc et l’aubépine, tout en bouche, de robe brillante et limpide, d’une jolie rondeur, suave. Savoureux Châteauneuf du Pape rouge Tradition 2012, velouté, persistant en bouche, charnu et très aromatique, où les fruits noirs très mûrs se fondent avec des notes épicées. 
Superbe Châteauneuf-du-Pape cuvée Marquis Anselme Mathieu 2012 vignes Centenaires, 85% Grenache et 20% des 12 autres cépages de l’appellation, élevé 18 mois en vieux foudres de chêne, très structuré, puissant, aux senteurs de petits fruits rouges mûrs à noyau, avec des tanins denses, un vin concentré mais tout en distinction.
Il y a également ce très grand Châteauneuf du Pape rouge Di Felibre 2010, d’une belle charpente, un vin avec de la matière et des tanins, aux senteurs de fruits rouges, de poivron et de sous-bois, puissant, volumineux, de belle évolution. Excellent CDR rouge cuvée Château Mar, riche au nez comme en bouche, de robe pourpre, un vin puissant, bien charpenté, à déboucher sur un rôti.

André Mathieu
3 bis, Route de Courthézon
84230 Châteauneuf-du-Pape
Tél. : 04 90 83 72 09
Fax : 04 90 83 50 55
Email : contact@domaine-andre-mathieu.com
www.domaine-andre-mathieu.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château HAUT-BRION


Toujours au sommet (et de loin) avec ce Pessac-Léognan rouge (48,35 ha, 45 % Merlot noir, 44 % Cabernet-Sauvignon, 10 % Cabernet franc, l’âge moyen des vignes est de 40 ans, élevage du vin en barriques dont environ 80% neuves durant 18 à 22 mois selon les millésimes).
On ne peut que s’enthousiasmer devant ce 2009, aux arômes prononcés de fruits macérés (fraise, cerise, myrtille), un très grand vin suave et harmonieux, très séduisant, d’un grand volume en bouche souligné par des tanins fins, d’une grande persistance. Le 2007 associe structure et velouté, au nez bien caractéristique de fruits surmûris et de sous-bois, charnu, alliant finesse et structure, qui poursuit son évolution. Le 2006, puissant et de teinte pourpre, aux notes prononcées de mûre et d’humus, avec des tanins d’un grand équilibre, est un vin gras et distingué.
Splendide Pessac-Léognan Château La Mission-Haut-Brion. “Quelque 27 ha, avec 43 % de Merlot, 47 % de Cabernet-Sauvignon et 10 % de Cabernet franc, précise Jean-Philippe Delmas. L’âge moyen des vignes est de 24 ans. La première couche du sol est sablo-graveleuse suivie d’une couche argileuse. Avec des épaisseurs de couches variables selon les parcelles, pour certaines, l’argile affleure alors que pour d’autres c’est l’inverse. Le cœur du vignoble de la Mission Haut-Brion est le plateau autour du château même et l’autre partie se trouve sur une croupe où se partagent La Tour Haut-Brion et la Mission Haut-Brion. Nous pratiquons une lutte raisonnée, limitons les traitements. Le travail des sols : certaines parcelles sont enherbées selon l’endroit, nous sommes à 10 000 pieds par hectare. Nous taillons la vigne de façon traditionnelle : effeuillage, Vendange En Vert et effeuillage à nouveau. Nous faisons des vinifications classiques avec toutefois la particularité d’effectuer des fermentations à 30° et des macérations durant 18 à 21 jours. Nous avons une chapelle sur le domaine donc nous avons appelé le Second Vin La Chapelle de la Mission Haut-Brion, issue des jeunes vignes, cela représente 30 à 40 % du vignoble.”
Formidable 2009, de couleur grenat, aux tanins savoureux, tout en nuances aromatiques, avec des notes de cerise confite et d’épices, de belle amplitude en bouche, un vin dense mais très élégant, d’un grand charme, poursuivant son évolution. Le 2007, de robe intense, aux tanins à la fois riches et souples, très équilibré, bien charnu, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe, de bouche puissante. de garde. Le 2006, très distingué, encore très fermé, de belle robe, alliant une finesse tannique à une ampleur en bouche persistante, épicé, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûries, un vin de garde, bien sûr, comme en attestent ces deux millésimes redégustés cette année : le 1996, qui a conservé son nez exceptionnel aux nuances de truffe fraîche, de couleur pourpre, avec des arômes de fruits frais et d’épices, soyeux et dense en bouche, élégant et harmonieux mais tout en structure, puissant. Et le 1995, intense, riche au nez comme en bouche, avec ces senteurs de cuir, de fruits cuits, intense, aux arômes de fruits surmûris, d’épices, de cuir, un grand vin qui développe des arômes de truffe et de griotte.

Président : Prince Robert de Luxembourg - Directeur : Jean-Philippe Delmas

> Les précédentes éditions

Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013

 



Domaine GRESSER


Domaine Jean-Jacques GIRARD


Vignobles GASSIES-GAUTEY


Domaine de VIAUD


Domaine CHARBONNIER


Château CROZE de PYS


Jean-Paul PAQUET & Fils


Domaine Guy ROBIN


Domaine de TERREBRUNE


Domaine de BARROUBIO


Clos LABARDE


AUVIGUE


Château ROUGEMONT


Domaine de L'R


Domaine du P'TIT ROY


Château du MOULIN VIEUX


Domaine STOEFFLER


COULY-DUTHEIL


Jean-Christophe MANDARD


Château PIRON


Château Le BOURDIEU


Château AUX GRAVES DE LA LAURENCE


Domaine Charles FREY


Domaine Les CASCADES


Francis BLANCHET


Château BARRÉJAT



DOMAINE GERARD TREMBLAY


CHAMPAGNE ANDRE DELAUNOIS


CHATEAU MACQUIN


DOMAINE CRET DES GARANCHES


CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


CHAMPAGNE NATHALIE FALMET


CHATEAU PONT LES MOINES


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS


CHATEAU FABAS


DOMAINE DE LA RENAUDIE


SCEA CHATEAU CAILLIVET


DOMAINE DE MONTS LUISANTS


H. DARTIGALONGUE ET FILS


DOMAINE PIERRE MAREY ET FILS



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales