classement et millesimes
vins du siècle

TERROIRS ET VINS

boutiques Amour du Vin
Guide des Vins
 

Guide des Vins de France, typicité et palmarès

Edition du 07/08/2008


Patrick DUSSERT-GERBER MET A L'HONNEUR CETTE SEMAINE

 MONTROSE AU SOMMET

Excellence

Château MONTROSE

Dans le monde entier, Château Montrose est connu pour l’excellence et la grande complexité de ses vins, devenant, au fil des années, l’un des plus grands vins de la planète.


Situé au cœur de Saint-Estèphe sur une croupe graveleuse, le château Montrose est entouré de son vignoble de 68 hectares d’un seul tenant qui surplombent l’estuaire de la Gironde. L’histoire du Château Montrose remonte à 1825. En 1832, il y avait déjà 32 hectares de vignes. Ainsi, d’année en année, le domaine grandit jusqu’à Louis Charmolüe qui l’acquit en 1896, puis c’est en 1960 que son fils Jean-Louis Charmolüe a perpétué la tradition familiale, faisant atteindre les sommets qualitatifs à Montrose. Aujourd’hui, c’est la famille Bouygues qui en est propriétaire, poursuivant cette longue tradition qualitative. Les atouts de Montrose reposent essentiellement sur les qualités extraordinaires et rares de son terroir, au sens le plus général, c’est-à-dire à la fois ses aspects pédologiques et ses aspects climatologiques. En effet, les sols de la propriété sont majoritairement composés de graves pyrénéennes liées par des sables ferrugineux, posés sur un socle argileux. Les graves assurant à la fois un rayonnement solaire, qui autorise une bonne maturation des baies, et permettant un bon drainage des eaux de pluie vers les argiles ; celles-ci se gonflent d’eau et la diffusent de manière régulière et mesurée, assurant une bonne alimentation hydrique de la vigne. On observe ces caractéristiques de façon très homogène sur l’ensemble des vignes de la propriété. Par ailleurs, la position géographique du Cru, sur les coteaux qui bordent la Gironde, permet une ventilation certaine des vignes, du fait du caractère venteux du climat qui entoure Montrose. Un effeuillage raisonné, associé à un éclaircissage systématique (3 grappes par bras) sur l’intégralité du vignoble (pour la première fois en 2006), permettent de s’affranchir du développement de la pourriture grise, et, ainsi, de mener les raisins vers leur maturité optimale. Ce terroir à Cabernet-Sauvignon très homogène, travaillé selon les pratiques culturales rigoureuses, permet d’envisager toutes les évolutions possibles pour faire de Château Montrose un excellent Cru, d’une qualité encore plus régulière que par le passé. “Le millésime 2006 est un vin très plein, nous explique Nicolas Glumineau, Directeur technique de Montrose. Nous avons cherché à trouver le meilleur équilibre possible entre le fruité qui s’exprime bien et la trame tannique. C’est un joli millésime parce que c’est un Bordeaux classique, frais avec une acidité mesurée, il n’y a que Bordeaux qui sache faire des vins comme cela, d’une belle fraîcheur. Cet aspect frais, fruité, des tanins serrés, ce sont les qualités qui favorisent la longue garde et qui font la réputation unique des grands vins de Bordeaux, nous devons continuer à travailler de la sorte, en produisant des vins de qualité et en quantité importante, ce sont des vins que l’on peut apprécier dans leur jeunesse mais aussi après de nombreuses années. Le millésime 2006 est un vin que l’on appréciera déjà d’ici 5 ans et qui pourra se conserver de 25 à 30 ans. Nous avons analysé les vins de 2005 et 2006 pour comparer leur acidité, leur concentration en polyphénols et en tanins : on obtient les mêmes résultats mais l’expression qui s’en dégage n’est pas exactement la même, ces deux millésimes présentent des caractéristiques aromatiques bien distinctes. Le 2006 est plus fruité, floral, plus léger, plus équilibré que le 2005, très concentré, aux arômes de fruits noirs, avec des notes de tabac.”
2003 : robe pourpre soutenu, aux notes de truffe, de cuir et de mûre, concentré et charnu, un vin riche en arômes comme en matière, aux tanins très denses, complet, complexe, très prometteur. 2002 : une grande réussite. De robe intense, au nez persistant, aux tanins denses, très équilibré, gras, d’un grand équilibre en bouche, un beau vin riche, de belle évolution. 2001 : superbe. Couleur, concentration d’arômes, structure et finesse sont associés dans ce grand millésime encore fermé, de robe profonde, aux tanins très fermes et savoureux à la fois, de garde. 2000 : grandissime millésime, encore très jeune bien sûr, un vin puissant, dense et ferme en bouche, d’une grande complexité aromatique avec des nuances de truffe et de d’humus, d’une superbe finale en bouche fine et charnue à la fois, de grande évolution. 1999 : très grand vin, de robe pourpre intense, très riche, complexe, un grand vin très structuré, avec beaucoup de matière, une belle richesse d’arômes où dominent les fruits cuits. 1998 : très ferme, robe d’un rouge rubis foncé, nez puissant, de bouche veloutée, avec de la matière et du fruit, aux tanins riches et soyeux à la fois, d’une longue finale avec des arômes secondaires de fruits très mûrs. 1997 : plus mûr, plus velouté, arômes fins, un beau vin ample, idéal à déguster maintenant.

   

MONTROSE AU SOMMET


M.Glumineau

33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 30 12
Télécopie : 05 56 59 71 86
Email : chateau@chateau-montrose.com


NOS COUPS DE CŒUR DE LA SEMAINE
 

Château ROUMAGNAC La MARÉCHALE

Un remarquable Fronsac 2005, savoureux, de couleur pourpre intense, avec des notes de framboise et de cuir, d’un beau rouge profond, ample et structuré, aux tanins fermes et bien équilibrés. Beau 2003, très corsé, avec ce nez subtil dominé par le cassis bien mûr, d’une très belle structure au nez comme en bouche. Leur Bordeaux Supérieur Château La Maréchale 2005, de bouche ronde, est charpenté et gras, aux tanins présents et mûrs à la fois, classique de ce beau millésime, de très bonne évolution. Très réussi Bordeaux rosé La Maréchale, 100% Merlot, une saignée issue des meilleures cuves, un vin fruité et friand, idéal sur un soufflé au fromage.

M.Dumeynieu

33126 La Rivère
Téléphone :05 57 24 98 48
Télécopie :05 57 24 90 44
Email : vignobledumeynieu@wanadoo.fr
 

Clos des MENUTS Famille Rivière

À la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés. Sympathique et passionné, Philippe Rivière s’attache à élever des vins qui restent dans un excellent rapport qualité-prix-typicité. Sa propriété s’étend sur 25 ha. Le sol, en partie argilo-calcaire et principalement argilo-sableux à sous-sol d’alios avec crasse de fer, permet un excellent drainage (75% Merlot, 15% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc). Beau Saint-Émilion GC 2005, riche en arômes, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, aux notes de fruits, de cannelle et d’humus, très équilibré au nez comme en bouche. Le 2004, de couleur grenat, est savoureux au palais, concentré, bien marqué par son terroir, gras et persistant, riche en arômes comme en structure, aux tanins fins. Beau 2003, de couleur intense, ample et parfumé, aux connotations de cassis et d’humus, un vin charnu, ferme et long en bouche, de très bonne évolution. Le 2002, de belle couleur grenat, est intense, corsé, velouté, très parfumé, avec des connotations de sous-bois et de truffe, fondu en bouche. Goûtez aussi le Lussac-Saint-Émilion Château Haut-Piquat, de robe rubis prononcée, aux notes de cassis et d’épices, bien corsé, le Graves Château de Callac rouge, régulièrement réussi comme le Lalande-de-Pomerol Château Moulin de Lavaud et le Montagne-Saint-Émilion Château de Beaulieu.


Rue de l’Abbé-Bergey
33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 55 59 59
Télécopie :05 57 55 59 51
Email : mriviere@riviere-stemilion.com
 

Château PONT les MOINES

Propriété familiale depuis 4 générations. D’une superficie 29 ha, sur sol argilo-calcaire, dont l’âge moyen des vignes est de 15 ans (70% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon, vinification traditionnelle avec cuvaison longue puis élevage en cuves durant 14 mois). Ce Premières-Côtes-de-Blaye rouge 2005 est d’un grand classicisme, de couleur pourpre, bien corsé mais très fin, avec ces notes de mûre et de cassis, un vin qui allie finesse et charpente, aux tanins denses et soyeux. Joli Bordeaux blanc Sauvignon Pont les Moines 2006. Même propriétaire que le Bordeaux Supérieur Château Bran de Compostelle.

Vignobles Gagné et Barrat
La Maçonne
33760 Frontenac
Téléphone :05 56 23 98 50
Télécopie :05 56 23 98 50
Email : brancompostelle@aol.com
 

CHATEAU LA GALIANE



Christiane Renon

33460 Soussans
Téléphone :05 57 88 35 27
Télécopie :05 57 88 70 59
Email : chateaulagaliane@vinsdusiecle.com
Site : chateaulagaliane
AU SOMMAIRE CETTE SEMAINE

A L'HONNEUR CETTE SEMAINE :
MONTROSE AU SOMMET

NOS COUPS DE COEUR DE LA SEMAINE :
Château ROUMAGNAC La MARÉCHALE
Clos des MENUTS Famille Rivière
Château PONT les MOINES
CHATEAU LA GALIANE

PROVENCE ROUGES : LE CLASSEMENT

UNE MISE A JOUR HEBDOMAIRE :
Notre site est régulièrement actualisé et propose chaque semaine une sélection des meilleurs vins de France.
Si vous désirez recevoir directement et gratuitement nos prochaines parutions, merci de nous adresser vos coordonnées et votre adresse e-mail à : info@millesimes.fr



Le premier magazine Webvin

ABONNEZ-VOUS GRATUITEMENT
L'actualité du vin
chaque semaine par e-mail

E-Mail :

A LIRE





 ANNONCES


A VOIR EGALEMENT

Guide des Vins
Le site de Patrick Dussert-Gerber
Aucune marge n'est prise sur les ventes
classement et millesimes
Le site de Millesimes
Les Vins du Siècle
Une selection de Grands Vins

 NOS AUTRES SITES THEMATIQUES


CLASSEMENT PROVENCE-COTE D'AZUR-CORSE

PROVENCE ROUGES

En Bandol, en Coteaux-d’Aix, en Corse, en Coteaux Varois ou en Côtes-de-Provence, le Classement permet de frapper à la bonne porte pour avoir accès aux grands vins. Ils sont élevés par ces propriétaires qui laissent s’exprimer au mieux les grands cépages Grenache, Mourvèdre, Cinsault, Clairette, Rolle ou Ugni blanc, dans ces terroirs complexes, argilo-calcaires, caillouteux, graveleux ou sableux. Ceux-là élèvent des vins formidables dans toutes les appellations provençales. Ce qui compte ici, c’est le rapport qualité-prix-plaisir, associé à une typicité réelle, sans se laisser prendre au jeu des cuvées spéciales, plus “typées” par leurs vinifications trop sophistiquées que par un véritable terroir.

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

BANDOL
BASTIDE BLANCHE
BAUMELLES
LAFRAN-VEYROLLES
L'OLIVETTE
MOULIN DES COSTES
PIBARNON
ROUVIÈRE
TERREBRUNE
LA LAIDIÈRE
PEY NEUF
RIBOTTE
ROCHE REDONNE
VANNIÈRES
(LA BÉGUDE)
GUILHEM TOURNIER
ROMASSAN
(TEMPIER)
COTES-DE-PROVENCE

MALHERBE
RASQUE
BRÉGANÇON
CABRAN
ELIE SUMEIRE
HOUCHART
JAS D' ESCLANS
MAIME
CELLIERS DE RAMATUELLE
SAINT-ANDRÉ-DE-FIGUIÈRES
SAINT-JEAN-DE-VILLECROZE
La SANGLIERE
SAUVEUSE
TOURNELS
RÉVAOU
RIMAURESQ
ROUËT
ROUILLÈRE
SAINT-MAUR
SAINTES-ROSELINE
(TERREBONNE)
COTEAUX D'AIX/DES BAUX
ROMANIN
BEAULIEU
DALMERAN
GAVELLES
Clos 3 SOURCES
LA VALLONGUE
BEAUPRÉ
(OULLIÈRES)
AUTRES APPELATIONS

COURONNE DE CHARLEMAGNE (Cassis)
CRÉMADE (P)
MAESTRACCI (C)
ORENGA DE GAFFORY (C)
PERALDI (C)
TRIANS (CV)
FONTLADE (CV)
LOOU (CV)
TORRACCIA (C)
FIUMICICOLI (C)
GENTILE (C)

DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

BANDOL
FONT-VIVE
NOBLESSE*
(LA ROQUE)
SUFFRENE
(BARTHÈS)
LES LUQUETTES
COTES-DE-PROVENCE

ASPRAS
(BASTIDIÈRE*)
(BERNE)
(CRESSONNIÈRE*)
CURÉBÉASSE
(GALOUPET*)
(ROQUEFORT)
ROUVIÈRE
(BRIGUE*)
(FERRAGES*)
(GRANDE PALLIÈRE)
(PAS DU CERF)
COTEAUX D'AIX/DES BAUX
(LES BÉATES*)
BEAUFÉRAN
(BELAMBRÉE)
FONSCOLOMBE*
(GLAUGES DES ALPILLES)
SAINT-JULIEN*
(CALISSANNE)
SAINT-JEAN
(Cellier de SAINT-LOUIS)
AUTRES APPELATIONS

ALISO ROSI (C)
Clos d'ALZETO (C)
AUGIER (Bellet)*
FOGOLAR (Bellet)

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

BANDOL
COTES-DE-PROVENCE

(MALAUTIERS*)
COTEAUX D'AIX/DES BAUX
(BEAUMET)
FOULEURS de SAINT-PONS
AUTRES APPELATIONS

Celliers QUATRE TOURS
(VIGN. ROY RENÉ)

PROVENCE ROUGES

IMPORTANT : l’exceptionnel rapport qualité-prix de plusieurs crus de ce Classement, dans toutes les catégories, explique leur place par rapport à d’autres crus plus connus (et souvent bien plus chers), voire par rapport à des cuvées (très) “spéciales” (ou autres “vins de garage”) qui n’ont rien à voir avec l’entité du vignoble (généralement absentes de ce Classement) Il faut donc tenir compte du prix pour comprendre qu’un très grand vin, intrinsèquement sur le plan du terroir, mais très cher, peut être dans une catégorie semblable qu’un autre vin, peut-être moins connu, plus modeste, mais dont le rapport qualité-prix-plaisir est excellent. Comme dans l’ensemble des autres Classements, cela ne remet bien entendu pas en cause le très haut niveau qualitatif du vin le plus réputé (et donc le plus cher). Il esiste également une hiérarchie interne à chaque catégorie, qui décline donc tout naturellement le Classement, les “Premiers” des Troisièmes Grands Vins Classés par exemple étant très proches de la catégorie supérieure.
Le but de ce Classement n’est donc pas de “comparer” tel ou tel cru, et encore moins telle ou telle appellation. C’est dans son appellation qu’il faut situer le Classement de tel ou tel vin, par rapport aux autres vins de sa même appellation. Chaque cru retenu possède son propre caractère et demande à être apprécié en tant que tel, sans faire une comparaison avec tel ou tel autre. Le seul fait d’être dans ce Classement (ouvert à tous) est un gage de qualité, et le rapport qualité-prix-typicité est le seul critère retenu. Les absents le sont généralement faute d’un nombre conséquent de millésimes dégustés ou n’ont pas (encore) été sélectionnés.
Ce Classement n’est pas statique, situe tel ou tel vin par rapport à des dégustations, et est donc régulièrement réactualisé. Il ne peut et ne doit pas être confondu ni comparé avec aucun autre classement, officiel ou non, qui emploierait le terme de “cru classé” ou “grand cru” ou “grand vin” ou n’importe quel autre terme, et ne remet bien sûr pas en cause un classement officiel existant, s’il en existe.
* Peut mériter mieux dans certains millésimes. Dans toutes les catégories, le cru peut alors parvenir à la tête de la sienne, voire passer dans une catégorie supérieure. (--) Classement relatif à l'heure actuelle, qui devrait se confirmer, dans un sens comme dans l'autre, en fonction de l’évolution des prochains millésimes.

© Copyright Patrick Dussert-Gerber. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans l’accord de Patrick Dussert-Gerber.

 PRECEDENTES EDITIONS

Edition du 31/07/2008
Edition du 24/07/2008
Edition du 17/07/2008
Edition du 10/07/2008
Edition du 03/07/2008
Edition du 26/06/2008
Edition du 19/06/2008
Edition du 12/06/2008
Edition du 05/06/2008
Edition du 29/05/2008
Edition du 22/05/2008
Edition du 15/05/2008
Edition du 08/05/2008
Edition du 01/05/2008
Edition du 24/04/2008
Edition du 17/04/2008
Edition du 10/04/2008
Edition du 03/04/2008
Edition du 27/03/2008
Edition du 20/03/2008
Edition du 13/03/2008
Edition du 06/03/2008
Edition du 28/02/2008
Edition du 21/02/2008
Edition du 14/02/2008
Edition du 07/02/2008
Edition du 31/01/2008
Edition du 24/01/2008
Edition du 17/01/2008
Edition du 10/01/2008
Edition du 03/01/2008
Edition du 27/12/2007
Edition du 20/12/2007
Edition du 13/12/2007
Edition du 06/12/2007
Edition du 29/11/2007
Edition du 22/11/2007
Edition du 15/11/2007
Edition du 08/11/2007
Edition du 01/11/2007
Edition du 25/10/2007
Edition du 18/10/2007
Edition du 11/10/2007
Edition du 04/10/2007
Edition du 27/09/2007
Edition du 20/09/2007
Edition du 13/09/2007
Edition du 06/09/2007
Edition du 30/08/2007
Edition du 23/08/2007
Edition du 16/08/2007
Edition du 09/08/2007
Edition du 02/08/2007
Edition du 26/07/2007
Edition du 19/07/2007
Edition du 12/07/2007
Edition du 05/07/2007
Edition du 28/06/2007
Edition du 21/06/2007
Edition du 14/06/2007
Edition du 07/06/2007
Edition du 31/05/2007
Edition du 24/05/2007
Edition du 17/05/2007
Edition du 10/05/2007
Edition du 03/05/2007
Edition du 26/04/2007
Edition du 19/04/2007
Edition du 12/04/2007
Edition du 07/04/2007

Millésimes © Société des Millésimes SA. Reproduction interdite - Informations éditeur - Mentions légales - info@millesimes.fr
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez apprécier avec modération.

Site édité par Société des Millésimes - S.A. au capital de 38.112,25 € - Siège social : Beauregard 33124 Auros - 350 288 825 RCS Bordeaux 
Directeur de la publication : Patrick Dussert-Gerber - Château de Beauregard 33124 Auros. Tél. 05 56 65 51 57 - Fax. 05 56 65 50 92 - e.mail : contact@millesimes.fr 

© Édition Société des Millésimes SA  • Auteurs : Patrick Dussert-Gerber et Brigitte Dussert. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, de cet ouvrage est strictement interdite. Une copie ou reproduction par quelque moyen que ce soit, photographie, photocopie, microfilm, bande magnétique, disque ou autre, constitue une contrefaçon passible des peines prévues par la loi du 11 mars 1957 sur la protection des droits d’auteur • Les publi-rédactionnels et publicités appartiennent à la société d’édition • La société éditrice décline toute responsabilité pour les documents non sollicités, elle n'est pas responsable des documents, textes et photos communiqués par les annonçeurs et agences concernant les insertions publicitaires et publi-reportages, ni par les publicités qui pourraient ne pas être conformes à la loi en vigueur. Les photos, articles et informations rédactionnelles sont libres de toute publicité. Tout matériel non utilisé ne sera pas renvoyé • Photos : Tous droits réservés. Ce copyright s’applique à l’ensemble de nos autres sites.

Voir pour les copyrights et la protection des droits d'auteurs :http://patrick.dussert-gerber.com/copyright-et-droits-dauteur/

Droits des auteurs et Sanctions de la Loi 57-298 du 11 mars 1957 : http://www.admi.net/jo/loi57-298.html