classement et millesimes
vins du siècle

TERROIRS ET VINS

boutiques Amour du Vin
Guide des Vins
 

Guide des Vins de France, typicité et palmarès

Edition du 11/10/2007
Patrick DUSSERT-GERBER MET A L'HONNEUR CETTE SEMAINE

 CHATEAU MAYNE-BLANC, LA PASSION VIGNERONNE

Qualité

Château MAYNE-BLANC

La famille Boncheau produit des vins authentiques et chaleureux, un peu à son image. Tous les quatre s’occupent aujourd’hui à part entière du vignoble, de la vinification et de la promotion des vins. Une histoire où la continuité s’associe à la passion.


Depuis de nombreuses années, le Château Mayne-Blanc produit des vins qui sont les reflets de leur appellation et de leur terroir. Cette philosophie repose sur deux critères: retenir et sélectionner des raisins d’une qualité incontestable. C’est un engagement courageux tenu aujourd’hui par Charly et Anne Boncheau, toujours accompagnés de l’expérience de Jean et Suzy Boncheau qui ont tenu les rênes de l’exploitation pendant de très nombreuses années. Ici, on ne laisse rien au hasard et la famille Boncheau surveille attentivement les 17 hectares du Château Mayne-Blanc en Lussac-Saint-Émilion, les 5 hectares du Château Julien en Bordeaux Rouges et son hectare en Clairet Roseraie du Mayne. Le terroir du Château Mayne-Blanc est argilo-calcaire, avec de l’argile blanche et des bases d’alios et l’encépagement classique (60% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet Franc). La production (100 000 bouteilles) est répartie en deux cuvées. La CUVÉE TRADITION est un vin issu de vignes de 20 à 25 ans de moyenne d’âge. Ce vin est élevé durant une année en barriques de 1 et 2 ans d’âge. Ces 40.000 bouteilles enchantent les amateurs de vins chaleureux, riches, équilibrés, de couleur sombre. C’est un vin de garde qui peut vieillir 10 ans. Cuvée Tradition 2004 : robe soutenue. Un nez tout en fruits (framboise, cassis) qui explose. Une bouche parfaitement équilibrée, ronde et plaisante. Belle longueur pour un vin au très beau potentiel. Cuvée Tradition 2003 : belle robe soutenue aux légers reflets vieux-rose. Un nez complexe de cuir, de sous-bois et de tabac blond. Une bouche toute en rondeur et en sucrosité apportée par des tanins fondus, d’une grande maturité. Cuvée Tradition 2002 : nez de pruneaux, fruits rouges et épices accompagné d’une bouche puissante et harmonieuse qui révèle une extraordinaire palette de saveurs fruitées. Les tanins sont veloutés, tout en rondeur. Cuvée Tradition 2001 : d’une belle robe rubis aux arômes de mûre, noix de muscade et pain grillé. La bouche est ronde, souple, dense, avec des tanins fins, d’une belle persistance et longueur. La CUVÉE SAINT-VINCENT est un vin issu de vieilles vignes de 30 à 45 ans d’âge, et la petite production de quelque 25 000 bouteilles laisse apprécier cette concentration et cette richesse aromatique des vins. Le vieillissement en barriques neuves apporte une belle structure à ce vin. La vinification et le vieillissement sont effectués de façon très traditionnelle, sans traitement chimique, ni mécanique. La puissance du vin s’associe à sa finesse et à sa complexité. D’une belle couleur rubis, ce grand vin de garde accompagne à merveille des viandes rouges. Cuvée Saint-Vincent 2004 : très belle robe. Nez subtil de boisé et de fruits frais. Beaux tanins promettant une superbe bouteille dans les années à venir. Un futur très grand vin. Cuvée Saint-Vincent 2003 : belle robe soutenue. Un nez intense où les notes boisées (café grillé et vanille) relèvent les arômes de fruits cuits (pruneaux, figues). La bouche est construite sur une charpente de doux tanins pas encore fondus, gage d’une très beau potentiel. Cuvée Saint-Vincent 2002 : belle robe rouge, cœur de pigeon. Nez intense, grillé aux notes de pain d’épices et fruits confits (abricot, datte). La bouche, à l’attaque très ronde, évoque le fruit très mûr (fraise, cerise, framboise) en harmonie avec un boisé grillé et vanillé. Les tanins sont savoureux et offrent une belle charpente. Cuvée Saint-Vincent 2001 : très belle robe presque noire. Nez parfaitement équilibré entre un boisé intense mais élégant (vanille, réglisse) et des arômes de petits fruits noirs (myrtille, cassis). Bouche puissante mais soyeuse, le boisé grillé bien supporté par les arômes de fruits très mûrs. Finale longue et agréable.

   

CHATEAU MAYNE-BLANC, LA PASSION VIGNERONNE


Charly, Anne, Jean et Suzy Boncheau

33570 Lussac
Téléphone : 05 57 74 60 56
Télécopie : 05 57 74 51 77
Email : info@chateaumayneblanc.fr


NOS COUPS DE CŒUR DE LA SEMAINE
 

Château BEAUVILLAGE

Son Médoc cuvée Réservée 2004 nous a beaucoup plu, un vin très parfumé (humus, mûre confite), tout en bouche, aux tanins bien présents et très équilibrés, alliant rondeur et charpente, de garde. Remarquable 2003, corsé, de couleur soutenue, très riche, mêlant structure et bouquet, intense au nez comme en bouche (fraise des bois, épices), avec une structure très équilibrée, de très bonne garde comme Le 2002, puissant, tout en bouche.

Éric Bugada
8, rue Hagnac
33340 Couquèques
Téléphone :05 56 41 59 24
Télécopie :05 56 41 39 76
 

Jean-Louis TISSOT

Création du domaine en 1965 avec quelques ares de vignes en location, achat de terrains pour plantation et achat de vignes uniquement sur l’appellation Arbois. Le domaine fait 15 ha de vignes aujourd’hui (en cépages blancs : Chardonnay 4,5 ha soit 33% du vignoble, Savagnin 2,5 ha soit 17%; en cépages rouges : Poulsard 6 ha (42%), Trousseau 1,5 ha (6%) Pinot noir 0,5 ha (2%), moyenne d’âge des vignes 35 ans). Le tout donne ce très beau Vin Jaune 98, médaille d’Argent concours des vins du Jura, un vin qui associe le fruit à la charpente, épicé, gras, racé et persistant, marqué par son terroir. Le Poulsard 2004 est finement bouqueté, à la robe rubis intense, au nez de cassis et de griotte, aux tanins ronds, à la fois puissant et souple, tout en bouche comme le Chardonnay 2003. Joli Savagnin 2002, classique et parfumé, et un Vin de Paille 2001, où couleur et présence aromatique intense définissent ce beau vin très gras, aux senteurs persistantes, très onctueux en bouche.

Valérie et Jean-Christophe Tissot
Caveau de Vauxelles
39600 Montigny-les-Arsures
Téléphone :03 84 66 13 08
Télécopie :03 84 66 08 09
Email : jean.louis.tissot.vigneron.arbois@wanadoo.fr
 

la BASTIDE BLANCHE

Au sommet, et de loin (ce qui est très rare, dans les 3 couleurs). Michel Bronzo, Président du Syndicat des producteurs de vins de Bandol de 1986 à 1990, est membre du Comité régional et du Comité national de l’INAO où il est responsable de plusieurs commissions, en particulier la commission nationale “Hiérarchisation”. En avril 2003, il est élu à la présidence de l’association Les Vins de Bandol qui regroupe l’ensemble des caves coopératives et des domaines de l’appellation. Il élève l’un des plus grands crus de la région, où la sagesse des prix s’associe à une structure et à une typicité hors-pair, loin devant les “ersatz” de vin que l’on trouve trop souvent aux quatre coins du monde. Pour la (très) bonne bouche, cet exceptionnel Bandol rouge cuvée Fontanieu 2001, issu du Mourvèdre planté sur un sol argilo-calcaire (rendements de 30 hl/ha, vigne de 35 ans), non filtré, d’une très grande complexité aromatique, marqué par les fruits noirs (griotte, pruneau, avec ces nuances de kirsch et de poivre), associant finesse et concentration, aux tanins puissants et soyeux à la fois, d’une belle finale, de bouche puissante et charnue, de grande garde. Chaleureuse cuvée Estagnol rouge 2001 (99% Mourvèdre sur terroir d’argile rouge, vignes de 35 ans en moyenne et élevage de 24 mois en foudres), aux nuances de fruits rouges mûrs caractéristiques (cassis, cerise noire), de sous-bois, un vin coloré et charpenté, au nez dominé par la groseille et des notes subtilement épicées, puissant en bouche et charmeur. Le Bandol 2003 (78% Mourvèdre, 22% Grenache, vignes de 35 ans, élevage de 18 mois en foudres), où dominent des notes de groseille et de réglisse, est puissant en bouche, aux tanins fermes, de très bonne garde. Le Bandol rosé 2005 est toujours le meilleur de l’appellation (44% Mourvèdre, 33% Cinsault et 23% Grenache, avec des vignes de 18 ans), de belle teinte, ample, friand, riche, à déboucher sur du saumon fumé. Très beau Bandol La Bastide Blanche blanc 2005 (49% Clairette, 38% Ugni blanc, 8% Bourboulenc et 5% Sauvignon, vignes de 19 ans en moyenne, élevage de 5 mois en cuves inox), typé, très fruité et gras en bouche, très bien vinifié, de bouche persistante avec une finale fondue et savoureuse, à ouvrir sur une escalope de veau comme sur une friture, face à la mer. Exceptionnel Bandol rouge Longue Garde 99 (99% de Mourvèdre sur sol agilo-calcaire avec zones graveleuses et âge moyen des vignes 30 ans), très puissant, de couleur intense, très complexe, très parfumé (mûre, cassis, épices, poivre...). Formidable rapport qualité-prix-typicité.

Michel et Louis Bronzo
367, route des Oratoires
83330 Sainte-Anne-du-Castellet
Téléphone :04 94 32 63 20
Télécopie :04 94 32 74 34
Email : bastideblanche@vinsdusiecle.com
Site : www.vinsdusiecle.com/bastideblanche
AU SOMMAIRE CETTE SEMAINE

A L'HONNEUR CETTE SEMAINE :
CHATEAU MAYNE-BLANC, LA PASSION VIGNERONNE

NOS COUPS DE COEUR DE LA SEMAINE :
Château BEAUVILLAGE
Jean-Louis TISSOT
la BASTIDE BLANCHE
CHATEAU DE LUGAGNAC

SAINT-EMILION : LE CLASSEMENT

UNE MISE A JOUR HEBDOMAIRE :
Notre site est régulièrement actualisé et propose chaque semaine une sélection des meilleurs vins de France.
Si vous désirez recevoir directement et gratuitement nos prochaines parutions, merci de nous adresser vos coordonnées et votre adresse e-mail à : info@millesimes.fr


A LIRE





 ANNONCES


 

CHATEAU DE LUGAGNAC

C'est à la guerre de Cent Ans que le Château de Lugagnac est construit. On trouve, dans les soubassements des murs d'enceinte, les traces d'une ancienne forteresse. C'est aujourd'hui une splendide demeure savamment rénovée avec le goût et le talent de Maurice et Mylène Bon. Situé à la limite de partage des eaux entre Dordogne et Garonne et bénéficiant d'un climat tempéré et particulièrement sec l'été, les 80 hectares du vignoble sont plantés sur un relief élevé, en pente douce composé d'argile ferrugineuse sur un sous-sol calcaire pour les deux tiers environ et de calcaire coquillier pour le reste. Cette diversité de terroir donne une belle personnalité aux vins de Lugagnac qui sont vinifiés selon la méthode traditionnelle. Une très belle entité qui produit des Bordeaux Supérieurs d'excellente facture, régulièrement médaillés. Depuis 1994, François Bon, leur fils les seconde, il vinifie un Château Lugagnac blanc, très typé sauvignon, très fruité, un vin qui remporte déjà un certain succès. Le château de Lugagnac est un "vin de goutte" très pur, coloré, ample, équilibré et rond en bouche, avec des arômes de fruits rouges frais, intense et savoureux qui présente une belle aptitude au vieillissement. Les vins du Château de Lugagnac sont des vins harmonieux et de qualité régulière. ce sont des vins de "goutte" garanti sans vin de presse et mis en bouteilles après deux hivers de vieillissement. Présenté dans des bouteilles lourdes de teinte antique, très raffinées et qui assure un excellent vieillissement. Le Bordeaux rosé est remarquable.

Mylène, Maurice et François-Thomas Bon

33790 Pellegrue
Téléphone :05 56 61 30 60
Télécopie :05 56 61 38 48
Email : chateaudelugagnac@vinsdusiecle.com
Site : chateaudelugagnac
Site personnel : www.chateaudelugagnac.com

A VOIR EGALEMENT

Guide des Vins
Le site de Patrick Dussert-Gerber
Aucune marge n'est prise sur les ventes
classement et millesimes
Le site de Millesimes
Les Vins du Siècle
Une selection de Grands Vins

 NOS AUTRES SITES THEMATIQUES


CLASSEMENT SAINT-EMILION
SAINT-EMILION

Ici comme ailleurs, tout bon vigneron sait que, la priorité, c'est de laisser s'exprimer son terroir, en respectant la vigne, en limitant les rendements, en pratiquant la lutte raisonnée ou simplement en laissant faire la nature qui n’a pas besoin que l’on se substitue à elle à grands renforts de surconcentration ou de “surboisage”. Un grand Saint-Émilion, cela vaut bien mieux que cela. Le terroir, l’élégance et la sagesse des prix sont la clé des vrais vins typés de l’appellation, du plus mythique au plus modeste. Et leur situation géographique fait évidemment la différence. Il suffit de se promener entre les vignes, celles du plateau, des côtes ou de plaine, pour comprendre que le terroir a une force indéniable ici. Si certains donc se flattent ici d’élever des cuvées très “spéciales” à des prix incautionnables, il faut plus que jamais tirer un coup de chapeau aux propriétaires de talent qui élèvent les véritables grands vins de Saint-Émilion. C’est le but de ce Classement.

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
CHEVAL BLANC
CADET-PIOLA
CANON
GUADET
HAUT-SARPE
LAROQUE
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BÉLAIR
MAGDELAINE
BALESTARD-LA-TONNELLE
(BEAUSÉJOUR)
BEAUSÉJOUR-BÉCOT
TROTTEVIEILLE
LAMARZELLE

DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
LANIOTE
MATRAS
PIGANEAU
LA TOUR DU PIN FIGEAC
CAPET-GUILLIER
LA CLOTTE
HAUT-ROCHER*
LES RELIGIEUSES*
ROL DE FOMBRAUGE
LA ROSE POURRET*
(SANSONNET*)
TOUR DES COMBES
TOUR SAINT-PIERRE*
VIEUX-POURRET*
DARIUS
LA GRACE-DIEU
GRAND-CORBIN*
HAUT-SEGOTTES
MAUVEZIN
MONLOT
(PETIT MANGOT*)
PUY-RAZAC*
(SAINT-GEORGES-CÔTE-PAVIE*)
(LA TOUR-FIGEAC*)
CLOS DES PRINCE
CROIX DE BERTINAT
GROS CAILLOU*
HAUT-VILLET*
MONT BELAIR*
BÉARD-LA-CHAPELLE*
DESTRIER*
GRAVET-RENAISSANCE*
(ROC DE BOISSEAUX*)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CANTENAC
LA COUSPAUDE
LA GRÂCE-DIEU LES MENUTS
MAUVINON
CLOS TRIMOULET
LA BONNELLE
(CADET-BON*)
FAURIE DE SOUCHARD
FONROQUE
FRANC-POURRET
HAUT-PLANTEY
CLOS LABARDE*
CLOS DES MENUTS
ORISSE DU CASSE
PONTET-TEYSSIER
ROSE-TRIMOULET*
SAINT-PEY*
CLOS DE SARPE*
CARTEAU*
FERRAND*
LA GRAVE-FIGEAC
HAUT GROS CAILLOU
MANGOT*
(PRESSAC*)
BADETTE
DE LA COUR
CROIX D'ARMENS*
FLEUR MORANGE*
LA GARELLE*
LAVALLADE*
MELIN
SAINT-VALÉRY
VIEUX-RIVALLON
BEAULIEU-CARDINAL*
(CÔTE-PUYBLANQUET*)

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
BARRAIL-DES-GRAVES*
(CANTIN)
LA FLEUR PICON*
LA GRANGERE*
GUEYROT*
PONTET FUMET*
CHAMPION*
TRAPAUD
(VILLHARDY*)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CROIX DE VERSANNES
FRANC-GRACE-DIEU*
GAUBERT
HAUTES-GRAVES-D'ARTHUS*
(MAYNE -REYNAUD)
(SAINT-ESPRIT*)
LE FREYCHE
(GAILLARD)
PEYROUTAS*

SAINT-EMILION

Catégorie A : priorité à la puissance. Grands vins colorés, concentrés, de garde, gras, tanniques, qui n’acquièrent leur finesse, leur souplesse, que dans le temps. Catégorie B : priorité à l’élégance. Grands vins très aromatiques, fins, plus souples, plus fondus, qui se savourent plus facilement, mais tiennent aussi la distance.
IMPORTANT : l’exceptionnel rapport qualité-prix de plusieurs crus de ce Classement, dans toutes les catégories, explique leur place par rapport à d’autres crus plus connus (et souvent bien plus chers), voire par rapport à des cuvées (très) “spéciales” (ou autres “vins de garage”) qui n’ont rien à voir avec l’entité du vignoble (généralement absentes de ce Classement). Il faut donc tenir compte du prix pour comprendre qu’un très grand vin, intrinsèquement sur le plan du terroir, mais très cher, peut être dans une catégorie semblable qu’un autre vin, peut-être moins connu, plus modeste, mais dont le rapport qualité-prix-plaisir est excellent. Comme dans l’ensemble des autres Classements, cela ne remet bien entendu pas en cause le très haut niveau qualitatif du vin le plus réputé (et donc le plus cher). Il esiste également une hiérarchie interne à chaque catégorie, qui décline donc tout naturellement le Classement, les “Premiers” des Troisièmes Grands Vins Classés par exemple étant très proches de la catégorie supérieure.
Le but de ce Classement n’est donc pas de “comparer” tel ou tel cru, et encore moins telle ou telle appellation. C’est dans son appellation qu’il faut situer le Classement de tel ou tel vin, par rapport aux autres vins de sa même appellation. Chaque cru retenu possède son propre caractère et demande à être apprécié en tant que tel, sans faire une comparaison avec tel ou tel autre. Le seul fait d’être dans ce Classement (ouvert à tous) est un gage de qualité, et le rapport qualité-prix-typicité est le seul critère retenu. Les absents le sont généralement faute d’un nombre conséquent de millésimes dégustés ou n’ont pas (encore) été sélectionnés.
Ce Classement n’est pas statique, situe tel ou tel vin par rapport à des dégustations, et est donc régulièrement réactualisé. Il ne peut et ne doit pas être confondu ni comparé avec aucun autre classement, officiel ou non, qui emploierait le terme de “cru classé” ou “grand cru” ou “grand vin” ou n’importe quel autre terme, et ne remet bien sûr pas en cause un classement officiel existant, s’il en existe.
* Peut mériter mieux dans certains millésimes. Dans toutes les catégories, le cru peut alors parvenir à la tête de la sienne, voire passer dans une catégorie supérieure. (--) Classement relatif à l'heure actuelle, qui devrait se confirmer, dans un sens comme dans l'autre, en fonction de l’évolution des prochains millésimes.
© Copyright Patrick Dussert-Gerber. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans l’accord de Patrick Dussert-Gerber.

 PRECEDENTES EDITIONS

Edition du 04/10/2007
Edition du 27/09/2007
Edition du 20/09/2007
Edition du 13/09/2007
Edition du 06/09/2007
Edition du 30/08/2007
Edition du 23/08/2007
Edition du 16/08/2007
Edition du 09/08/2007
Edition du 02/08/2007
Edition du 26/07/2007
Edition du 19/07/2007
Edition du 12/07/2007
Edition du 05/07/2007
Edition du 28/06/2007
Edition du 21/06/2007
Edition du 14/06/2007
Edition du 07/06/2007
Edition du 31/05/2007
Edition du 24/05/2007
Edition du 17/05/2007
Edition du 10/05/2007
Edition du 03/05/2007
Edition du 26/04/2007
Edition du 19/04/2007
Edition du 12/04/2007
Edition du 07/04/2007

Site édité par Société des Millésimes - S.A. au capital de 38.112,25 € - Siège social : Beauregard 33124 Auros - 350 288 825 RCS Bordeaux 
Directeur de la publication : Patrick Dussert-Gerber - Château de Beauregard 33124 Auros. Tél. 05 56 65 51 57 - Fax. 05 56 65 50 92 - e.mail : contact@millesimes.fr 

© Édition Société des Millésimes SA  • Auteurs : Patrick Dussert-Gerber et Brigitte Dussert. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, de cet ouvrage est strictement interdite. Une copie ou reproduction par quelque moyen que ce soit, photographie, photocopie, microfilm, bande magnétique, disque ou autre, constitue une contrefaçon passible des peines prévues par la loi du 11 mars 1957 sur la protection des droits d’auteur • Les publi-rédactionnels et publicités appartiennent à la société d’édition • La société éditrice décline toute responsabilité pour les documents non sollicités, elle n'est pas responsable des documents, textes et photos communiqués par les annonçeurs et agences concernant les insertions publicitaires et publi-reportages, ni par les publicités qui pourraient ne pas être conformes à la loi en vigueur. Les photos, articles et informations rédactionnelles sont libres de toute publicité. Tout matériel non utilisé ne sera pas renvoyé • Photos : Tous droits réservés. Ce copyright s’applique à l’ensemble de nos autres sites.

Voir pour les copyrights et la protection des droits d'auteurs :http://patrick.dussert-gerber.com/copyright-et-droits-dauteur/

Droits des auteurs et Sanctions de la Loi 57-298 du 11 mars 1957 : http://www.admi.net/jo/loi57-298.html


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez apprécier avec modération.