Terroirs Et Vins

Edition du 21/06/2016
 

PETRUS

Rare

PETRUS

Depuis plus de 30 ans, mon cher ami Jean-François Moueix et moi partageons une certaine éthique du vin.


Le 2012 est tout simplement formidable, d’une extrême finesse, déjà avec ces nuances truffées, au nez comme en bouche, un vrai vin de “velours”, certainement l’un des plus grands et séduisants vins de ce millésime, tous Bordeaux confondus. Il y a toujours ce fantastique 2007, parfait aujourd’hui, de robe brillante, très complet, avec une belle matière présente et savoureuse, aux senteurs de petits fruits noirs (cassis, prune), de cuir et de violette, qui poursuit sa belle évolution. Le 2006 est succulent, avec ce nez légèrement épicé, des tanins bien présents qui commencent à peine à se fondre, aux nuances de myrtille et de truffe. Grandissime 2005, puissant, très complexe, d’une très grande structure, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, de truffe, de cuir, avec des tanins soyeux mais intenses, tout en distinction, de grande évolution. Le 2004 est splendide, dans la grande tradition bordelaise, charnu, un vin riche en bouquet comme en matière, aux notes de cuir et de cassis confit, d’une grande harmonie, à savourer aujourd’hui avec des poules faisannes rôties, polenta aux truffes ou un rôti de veau farci aux truffes. À ses côtés, ce 2003, un vin dense, tout en harmonie, riche au nez, avec ces notes de mûre et d’humus, et des senteurs de cuir et de pruneau en bouche, aux tanins savoureux. Le 2000 possède une structure hors normes. Puissance et distinction, chaleur et ampleur, une très grande complexité d’arômes (cuir, griotte confite…), un vin d’une grande harmonie, d’une très belle matière au palais, majestueux, de très grande garde. 1999 : la saveur même. Complexe et gras, aux tanins présents, riche et parfumé, un beau vin charmeur, qui fleure les épices et les fruits frais, alliant puissance et finesse, dont le velouté est très caractéristique des grands vins de Pomerol.

   

PETRUS

Jean-François et Jean Moueix - Direction : Olivier Berrouet
VIDELOT - 3, rue Macau
33027 Bordeaux
Téléphone : 05 56 50 25 62
Télécopie : 05 56 50 85 07
Email : duclot@duclot.fr





> Le palmares des vins


CLASSEMENT BOURGOGNE BLANCS
e_bourgogne_blancs.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CHABLIS
SAINT BRIS
AUTRES

GUY ROBIN
TREMBLAY
CHARDONNAY
A.GEOFFROY
MOSNIER
NAULIN
DAMPT
HEIMBOURGER
ELLEVIN
MEULIERE
PISSE-LOUP
POITOUT
CORTON
PERNAND-VERGELESSES


ANTONIN GUYON (CCh)
MAREY (CCh)
DENIS Père et Fils (PV)
JAFFELIN (CCh)
DUBREUIL-FONTAINE (PV)
Jean-Jacques GIRARD (PV)
PULIGNY-MONTRACHET
Vincent BACHELET (ChM)
CARILLON (BBM)
Jean CHARTRON (BM)
Marc JOMAIN (PM)
PRIEUR-BRUNET (BM)
Pierre BOURÉE
COUDRAY-BIZOT
SEGUIN-MANUEL
BADER-MIMEUR
MEURSAULT
MARSANNAY
AUXEY-DURESSES
SAINT-AUBIN
AMPEAU (M)
Guy BOCARD (M)
B. DELAGRANGE (M)
Marc BROCOT (Ma)
DICONNE (M)
DOREAU (M)
VIRELY-ROUGEOT (M)
FOUGERAY DE BEAUCLAIR
CHOUPETTE (S)
MEIX (SA)
COTE CHALONNAISE
RULLY
CREMANTS


Jean GIRARD (Crémant)
LAROCHETTE (Crémant)
Michel PRUNIER (Crémant)
POUILLY FUISSE
SAINT-VERAN
MACON
BOURGOGNE
AUVIGUE
CHALET POUILLY
DENUZILLER
LAROCHETTE
Roger LUQUET
PAQUET
SIMONIN
FEUILLARDE
LAVERNETTE



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHABLIS
SAINT BRIS
AUTRES

CAMU
GENDRAUD-PATRICE*
MARRONNIERS*
Pascal HENRY*
CORTON
PERNAND-VERGELESSES


PULIGNY-MONTRACHET
(CHANGARNIER (M))
MEURSAULT
MARSANNAY
AUXEY-DURESSES
SAINT-AUBIN
ROCHE BRULEE
COTE CHALONNAISE
RULLY
CREMANTS


POLETTE
POUILLY FUISSE
SAINT-VERAN
MACON
BOURGOGNE
(BRUYÈRE*)
(Ch. FUISSE)
(Château de VINZELLES)



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHABLIS
SAINT BRIS
AUTRES

(MOTTE)
CORTON
PERNAND-VERGELESSES


PULIGNY-MONTRACHET
(René MONNIER (M))
MEURSAULT
MARSANNAY
AUXEY-DURESSES
SAINT-AUBIN
(GERMAIN et Fils (SR))
COTE CHALONNAISE
RULLY
CREMANTS


POUILLY FUISSE
SAINT-VERAN
MACON
BOURGOGNE
GONDARD-PERRIN

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château BRONDELLE


Passe dans la catégorie des Premiers Grands Vins Classés cette année, et c’est mérité pour ce vigneron sympathique et passionné. On le voit avec ce Graves Grand Vin rouge 2012, de bouche riche, aux notes de mûre et d’humus, un vin corsé et savoureux, tout en ron- deur, ample et distingué. Excellent 2011, char- penté, harmonieux, bien caractéristique de ce que doit être un vin de cette appellation, corsé mais souple, bien structuré, aux tanins fondus, de robe soutenue aux reflets violets, avec des arômes de groseille et de mûre. Beau 2010, d’un beau rouge profond, concentré, ample, velouté et fruité en bouche, aux tanins ronds et puissants à la fois, un vin qui associe richesse et harmonie, de très bonne évolution. Le Grand Vin blanc 2013, 60% Sauvignon, 40% Sémillon, macération pelliculaire, bâtonnages régulier pendant 6 mois, est remarquable, au nez fin (fougère, pomme), ample, parfumé et persistant, de bouche dense. Le Classic blanc 2014, dominé par les fleurs fraîches et les petits fruits secs, tout en persistance aromatique, et le Classic rouge 2014, de belle robe soutenue, aux tanins riches, aux connotations de fruits frais et de sous-bois. Goûtez son Sauternes Château Fontaine.

Jean-Noël Belloc

33210 Langon
Téléphone :05 56 62 38 14
Télécopie :05 56 62 23 14
Email : chateau.brondelle@wanadoo.fr

Château CORNEMPS


A l'ombre d'une chapelle du XIe siècle, Henri-Louis Fagard, aidé de son épouse Florence et de leur équipe, élèvent des vins de terroir, authentiques et racés. On le voit avec ce remarquable Bordeaux Supérieur cuvée Prestige 2012, 80% Merlot et 20% Cabernet-Sauvignon, charnu comme il se doit, tout en nuances avec des notes de griotte et de cannelle, légèrement épicé, volumineux au palais. Le 2011 développe un nez délicat de sous-bois et de cassis, un vin de bouche souple, tout en saveurs. Le 2010, très représentatif de ce grand millésime classique bordelais, riche et soyeux à la fois, avec une bouche puissante, parfumée et persistante (violette, pruneau), est coloré, de très bonne évolution. Le 2009, d’un bel équilibre, est un vin aux tanins bien présents, avec des nuances de mûre en finale, d’excellente évolution également. Le Cornemps Tradition 2012 est charnu comme il se doit, aux tanins fermes et savoureux à la fois, tout en nuances avec des notes de griotte et d’épices. Le 2011 est bien corsé, de belle robe soutenue, ample, aux nuances de cassis et de mûre, aux tanins fondus mais structurés à la fois. Excellent 2010, de bouche corsée comme il le faut, généreux, aux tanins agréablement fondus. Goûtez aussi le Bordeaux rosé, tout en séduction. 

Henri-Louis Fagard

33570 Petit-Palais-et-Cornemps
Téléphone :05 57 69 73 19
Télécopie :05 57 69 73 75
Email : vignobles.fagard@wanadoo.fr
Site personnel : www.vignobles.fagard.com

Château CROZE de PYS


“En 1773, raconte-t-on, Joseph Roche cultivait des vignes d'Auxerrois à Saint Médard Catus lieu-dit “Causse de Cahors”. C'était l'âge d'or du Cahors, le vignoble atteignait 4000 ha. Le Lot, qui était navigable à cette époque, permettait aux gabarres de transporter les fûts jusqu'à Bordeaux d'où ils partaient pour l'Angleterre. En 1877, Auguste Roche vit toutes ses vignes complètement détruites par le Phylloxéra. Pour beaucoup de vignerons ce fut l'exode mais il décida de rester. Son fils Emest, marié à une fille de vigneron de Crayssac, décida de replanter de l'Auxerrois greffé sur un porte greffe américain résistant aux parasites, mais un malheur n'arrivant jamais seul, en 1956 les grandes gelées prirent le relais et détruisirent à leur tour de nombreuses parcelles. René ne se découragea pas et décida de reprendre en 1966 un vignoble abandonné situé sur la commune de Viré-sur-Lot : le Château Croze de Pys. Il va replanter Auxerrois, Merlot et Tannat. Sur ce terrain constitué d'une épaisse couche de gravier et de sable l'auxerrois va très vite exprimer le meilleur de lui-même. Oenologue de Bordeaux et après avoir dirigé pendant plusieurs années une entreprise vinicole, Jean décide en 1987 de poursuivre l'action de ses ancêtres et de développer le domaine.” Le vignoble, depuis janvier 2002, s'est engagé dans une démarche de certification dans le cadre du Référentiel QUALENVI (QUALité, ENvironnement, Vigneron, Indépendant). “Le terroir, précise Jean Roche, se caractérise par une association d'alluvions anciennes et modernes : les alluvions anciennes de la vallée ont été arrachées par le Lot au socle primaire du massif central; elles sont faites de galets de quartz et de sable ferrugineux mêlés d'argile mais surtout de silice, dont on sait l'influence sur la finesse du vin. Elles sont souvent recouvertes d'éboulis du Causse et sont accumulées en monticules qui forment des terrasses et des coteaux allongés, toujours bien drainants et le plus souvent exposés au sud. Les alluvions modernes plus près de la rivière restent très favorables à la vigne, car le limon de surface recouvre une épaisse couche de graviers et de sable.” Pour François Drougard, “ce 2015 est un millésime excellent mais inférieur à 2014. Ce vin a bénéficié d'une météorologie clémente, tanins bien maîtrisés, beaux volumes, fermentation malolactique parfaite, un vin facile nécessitant fort peu la main de l'homme. Millésimes à la vente en 2016 : peu de 2011, 2012 et 2014. Médaille d'Or pour le Prestige 2012 aux Vignerons Indépendants en 2015, Prix des Vinalies pour le Tradition 2014, et, A Mille et une Dégustation, 1 Etoile pour le Tradition 2012 et 2 pour le Prestige 2011. Nous sortons une nouvelle cuvée L’Ephémère pour 2016 en rouge, à base de 100% Merlot, ce vin est le résultat du travail effectué sur 1/2 hectare sur un seul cépage défini qui changera chaque année (d'où son nom), ainsi le vin ne sera jamais le même…” Remarquable Cahors cuvée Révélation 2011, pur Malbec, raisins issus de sélection parcellaire dont le rendement est limité à 35 hl/ha, vendange égrappée, vinification en cuves Inox thermorégulées, élevage 12 mois en fûts de chêne neufs, un vin avec une structure dense, très équilibré, au nez complexe où prédominent le cassis et le cuir, aux tanins bien fondus, ample et franc, charnu, tout en bouche.  Le Cahors Prestige 2012, où se mêlent la truffe, le cassis et la cannelle, bien équilibré avec ses tanins denses et savoureux, un vin d’une belle harmonie, de couleur profonde, de très belle garde. Le Cahors Tradition 2014  au nez de petits fruits cuits, allie puissance, typicité et souplesse, un vin de robe grenat soutenu, très aromatique en bouche, classique.

Scea des Domaines Roche

46700 Viré-sur-Lot
Téléphone :05 65 21 30 13
Email : chateau-croze-de-pys@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateaucrozedepys.com

DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


Ce domaine familial a été repris par François Bertheau en 2004. Il représente la cinquième génération à exploiter ce vignoble de 6,22 ha. Les vignes sont âgées de 45 ans en moyenne. L’élevage se fait en fûts (dont 20 à 30% de bois neuf) pour une durée de 18 mois, le vin, non filtré, sera commercialisé environ 6 mois après sa mise en bouteilles. “Le 2011 a été marqué par un printemps précoce, un été pas particulièrement beau, et une très belle arrière saison, nous raconte François Bertheau. Ces conditions météorologiques ont donné de très bons résultats, avec par contre une vigilance à la maîtrise des températures en vinification. Les quantités sont, à quelque chose près, similaires à 2010. Bien qu’il soit encore un peu tôt, ce millésime 2011 apparaît bien équilibré, peut-être mieux que le 2010, dont il semble être cousin germain avec du caractère et beaucoup de fruit, peut-être un peu plus soutenu et plus tannique. Il sera sûrement de garde. Pour un vigneron c’est une belle année comme nous les aimons.” En attendant, il y a son superbe Chambolle-Musigny Premier Cru Les Charmes 2009, parfumé, associant richesse et finesse, concentré et charnu, aux tanins bien présents, une valeur sûre. Le Chambolle-Musigny Premier Cru Les Amoureuses 2008 est remarquable, aux tanins savoureux et riches à la fois, généreux, coloré et corsé, avec cette bouche bien charnue et séduisante dominée par les fruits à noyau et la cannelle. Goûtez le Chambolle-Musigny Premier Cru 2008, qui est un assemblage de 4 parcelles, très équilibré, très parfumé (petits fruits rouges mûrs frais, humus...), avec cette pointe de griotte caractéristique de l’appellation, un vin complet, de belle intensité, de garde. Le Chambolle-Musigny 2009, au nez complexe avec des notes de fruits rouges mûrs et de réglisse, concentré au nez comme en bouche.

François Bertheau
5, rue du Carré
21220 Chambolle-Musigny
Téléphone :03 80 62 85 73
Télécopie :03 80 62 84 64
Email : domaine.bertheau@vinsdusiecle.com
Site : domaine.bertheau


> Nos dégustations de la semaine

Château d'OLLIÈRES


La restructuration du domaine a débuté en 2002, marquée par une politique de plantation très importante (16 ha de vignes). Un retour au travail du sol, un arrêt total de l'utilisation de désherbant et une gestion raisonnée des traitements côtoient une politique de faibles rendements, entre 30 et 40 hl/ha.
Un beau Coteaux-Varois-en-Provence Prestige rosé 2011, de belle robe, parfumé (rose, mûre), très rond et persistant, qui associe fraîcheur et charpente (11,50€, il les vaut bien). Tout aussi réussi, le Coteaux-Varois-en-Provence Clos du Pigeonnier blanc 2011, d'une belle élégance et d'une grande richesse aromatique, dégage des notes prononcées de petits fruits secs et de pomme (16,60 €). Il y a aussi le Coteaux Varois-en-Provence Clos de l'Hermitage rouge 2009, sélections parcellaires sur des terroirs argilo-calcaires très pauvres de Syrah, Grenache et Cabernet-Sauvignon, production limitée à 5000 bouteilles, de bouche structurée, d'une belle harmonie, un vin aux arômes d'épices et de fruits noirs, généreux, où les tanins amples permettent une évolution prometteuse (18,20 €). Le Coteaux-Varois-en-Provence Clos de l'Autin rosé 2011, parts égales de Grenache et de Cinsault (30% chacun), et parts égales de Syrah et de Rolle (20% chacun, vendanges manuelles), de robe légère, mêle nervosité et suavité, un vin tout en bouche, aux notes d'abricot et de rose, très réussi (14,60 €), comme le Coteaux-Varois-en-Provence Prestige blanc 2011 (12,50 €). Toujours aucune hésitation.

Charles Rouy

Clos RENÉ


Une propriété familiale de 11 ha (60% de Merlot, 30% de Cabernet franc et 10% de Malbec).
Vous aimerez ce Pomerol 2011, de robe pourpre soutenu, dense et très parfumé (mûre, humus), avec des tanins ronds mais présents, un vin qui emplit bien la bouche, au nez de fruits surmûris, d'une finale intense et bien typée, un vin épicé, persistant, bien charpenté, de bouche souple et charnue à la fois, associant concentration et finesse, prometteur. Le 2009, au nez de cassis et de truffe, aux tanins fermes, est bien charpenté, ample en bouche, un vin racé et dense, prometteur. Le 2008, dominé par le cassis et les sous-bois, est un vin puissant, harmonieux, aux notes fruitées et vanillées en finale, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante. Le 2006 est savoureux, bien charnu, riche en bouquet comme en matière, tout en bouche, aux tanins très équilibrés, ferme et complet, très élégant comme il se doit, tout en couleur et en matière, avec ces notes caractéristiques de griotte, d’humus et de cannelle au palais. Superbe 2005, une grande valeur sûre, de robe soutenue et brillante, tout en nuances aromatiques, aux notes de truffe, de prune et de groseille, un vin puissant, typé, élégant, qui allie structure et rondeur, richesse et distinction, de très belle garde.
Goûtez son Pomerol Château Moulinet-Lasserre 2011, où l’élégance prédomine, avec ces petites nuances d’humus et de fraise des bois mûre, tout en bouche, très persistant, de couleur pourpre, aux tanins délicieusement fondus, d’excellente évolution. Le 2010 associe structure et finesse, un grand vin aux tanins fermes et ronds à la fois, d’une belle finale en bouche, avec ces notes subtiles d’épices et de cuir.

Jen-Marie Garde - Scea Garde-Lasserre

Domaine DARIDAN


De bouche florale et pleine, le Cour-Cheverny blanc Vieilles Vignes 2011 est typé, complexe, tout en persistance aromatique, alliant finesse et suavité, aux notes persistantes d’amande fraîche et de pêche blanche en finale, vraiment tout en charme. Le Cheverny blanc 2013, très bien équilibré en acidité, dégage des arômes de pomme et de tilleul, une bouche harmonieuse.  Excellent Cheverny rouge 2013, où se mêlent la fraise des bois et le cassis, ample et souple, un vin bien équilibré, finement tannique mais tout en souplesse, à déboucher sur un lapin rôti.

16, voie de la Marigonnerie
41700 Cour Cheverny
Tél. : 02 54 79 94 53 et 06 83 34 77 52
Email : benoit.daridan@wanadoo.fr
www.benoit-daridan.com

Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins


> Les précédentes éditions

Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013

 



Château La PEYRE


Château LAFON


AUVIGUE


Cave Les Vins de ROQUEBRUN


Clos la COUTALE


Château de PIOTE


Domaine BROBECKER


Domaine de La GAUTERIE


CHARPENTIER


Château Les GRAVES de LOIRAC


Domaine P. DUBREUIL-FONTAINE et Fils


Domaine de La VIEILLE


Château BÉCHEREAU


Château FONROQUE


Alain THIÉNOT


Château MIRE-L'ÉTANG


ZOELLER


Domaine BERTHAUT


Domaine CHAMPEAU


Clos JEAN


Domaine de L'R


Clos BELLEFOND


BARON-FUENTÉ


Château ROUMAGNAC La MARÉCHALE



DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


SCEA CHATEAU CAILLIVET


CHATEAU TOULOUZE


CHARLES SCHLERET


CHATEAU DE GUEYZE


CEDRIC CHIGNARD


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


DOMAINE ALAIN VIGNOT


CHATEAU MONT-REDON


DOMAINE DE L'AMAUVE


DOMAINE PICHARD



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales