Terroirs Et Vins

Edition du 21/08/2012

Le top des vins par Patrick Dussert-Gerber

 Comparateur de prix : Entrez le nom d'un château ou d'une appellation :  fourni par le comparateur Guide Achat Vin
 

Coups de cœur Millesimes

Patrick Dussert dans ...

 

Coups de cœur
Vins du Siècle

 

Coups de cœur
Guide des Vins

ALSACE
Domaine Laurent VOGT
Un vignoble de 11 ha, membre de l'association Tyflo actuellement en conversion vers l'Agriculture ...
Lire la suite
CHAMPAGNE
BARTHÉLÉMY
Jolie place dans le Classement pour cette exploitation familiale de 12 ha.
Excellent ...
Lire la suite
VAL DE LOIRE
Domaine CHAMPEAU
Au sommet. Troisième génération de vignerons pour ce domaine de 15 ha en Sauvignon et 1,5 ha en ...
Lire la suite
VAL DE LOIRE
Henry NATTER
À la tête des Premiers Grands Vins Classés, dans les 3 couleurs, ce qui est très rare (voir le ...
Lire la suite
SUD-OUEST
Château COURT-LES-MUTS
Puissant et concentré, leur Côtes-de-Bergerac cuvée Oracle 2008, encore fermé, de couleur profonde, ...
Lire la suite

Le premier magazine Webvin

ABONNEZ-VOUS GRATUITEMENT
L'actualité du vin, les recettes gourmandes, chaque semaine par e-mail

E-Mail :

Gastronomie

Recettes gourmandes
Dégustations verticales
Dégustations horizontales
Gastronomie
Les vins et les mets
Voyages
Invités gourmets
La qualité des Millésimes
Portraits
Terroir
Coups de coeur ...
Talents
A l'étranger
Encyclopédie des vins
Cuisines & vins du monde
Chefs à table

L'encyclopédie mondiale des vins

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L
M - N - O - P -  Q - R - S - T - U - V - W
X - Y - Z 

Pour vous -même ou pour offrir :
EXCLUSIF : Votre dédicace personnalisée par l'auteur Patrick Dussert-Gerber

FRANCE METROPOLITAINE : 29,00 €
(Port Prioritaire compris)

Cliquez ici si vous souhaitez commander hors de France Métropolitaine (DOM/TOM, étranger)

Les classements des vins

Classement Alsace
Classement Beaujolais
Classement Bordeaux
  . Médoc
  . Saint Emilion
  . Saint Emilion Satellites 
  . Pomerol
  . Graves
  . Sauternes
  . Côtes-de-Bordeaux
  . Bordeaux Supérieur
Classement Bourgogne
  . Vins rouges
  . Vins blancs
Classement Champagne
Classement Languedoc-Roussillon
Classement Provence-Corse
Classement Sud-Ouest-Périgord
Classement Val de Loire 
  . Vins rouges
  . Vins blancs
Classement Vallée du Rhône
EDITION ANNUELLE
32e année
LE TOP VIGNERONS
Les vrais vins face aux ersatz
Les incontournables, ceux qui montent... et les autres : Dans toute la France, les meilleurs producteurs, du plus grand au plus modeste. La qualité des millésimes 2010, 2009, 2008, 2007, 2006 ...

464 pages en couleurs (1,5 kg)- Présentation luxueuse- (papier couché brillant 100 gr, brochure cousue-collée).

Cliquez ici pour voir un extrait de Millesimes en PDF (16 pages - 4 Mo)
FRANCE METROPOLITAINE : 15,00 €

PORT COMPRIS
Commander hors de france métropolitaine
(DOM/TOM, Europe, Etats-Unis ...)

Spiritueux, bières, liqueurs

L’Armagnac
Les rhums
Le Whisky et le whiskey
Le Calvados

Les Liqueurs de fruits et de plantes

Les bières du monde
Le cognac

La lettre hebdomadaire

Les meilleurs vins dégustés
gratuitement dans votre e-mail
Tapez votre adresse email :

Les indispensables

La Carte des Millésimes
L'accord des vins et des mets
Les principaux cépages
Blog Dussert-Gerber
Le Guide des produits du Terroir
Vinovox
Le Guide de la Diététique
Top French Wines
Vintage French Wines
Guia de Los Vinos de Francia
Französische weine
Millésimes sur Facebook

Nos autres sites thématiques

20 sur 20 (.com)
20-20 (.fr)
Achats Vins (.com)
Agenda du Vin (.com)
Amour du Vin (.com)
Champagne Attitude (.com)
Chateau Vin (.com)
Classement des vins (.com)
Classement des vins (.fr)
Dussert Gerber (.com)
Grands Vins Bordeaux (.com)
Grands Vins Champagne (.com)
Guide Bordeaux (.net)
Guide Bourgogne (.com)
Guide Champagne (.com)
Guide des vins (.eu)
Guide des Vins (.info)
Guide des Vins (.net)
Guide des Vins de France (.com)
Guide du vin (.eu)
Guide du vin (.net)
Guide Provence (.fr)
La France a du talent (.com)
Le Vin en Direct (.fr)
Millésimes (.info)
Mundovino (.fr)
Palmarès des Vins (.com)
Palmarès des Vins (.fr)
Premiers Grands Vins (.com)
Premiers Grands Vins Classes (.com)
Terroirs Vins (.com)
Top Alsace (.fr)
Top Beaujolais (.com)
Top Bordeaux (.com)
Top Bordeaux (.fr)
Top Bourgogne (.com)
Top France (.info)
Top Languedoc (.com)
Top Loire (.com)
Top Rhone (.com)
Top Sud-Ouest (.com)
Top Vin (.fr)
Top Vins (.fr)
Vin Alsace (.net)
Vin Beaujolais (.com)
Vin Bourgogne (.net)
Vin Champagne (.eu)
Vin Languedoc (.net)
Vin Loire (.net)
Vin Provence (.net)
Vin Rhône (.fr)
Vin Sud Ouest (.com)
Vin Top (.fr)
Vins Bordeaux (.info)
Vins Coups de Coeur (.com)
Vintage Dussert-Gerber (.eu)
Votre Champagne (.com)
Votre Gironde (.com)
Web Vin (.com)
Web Vin (.fr)

> Les références



> Patrick Dussert-Gerber met à l'honneur cette semaine


DOMAINE DE CHEVALIER

Sommet

Domaine de CHEVALIER

“Pas de grand vin sans un grand raisin”


“Notre philosophie s’affine avec le temps, précise Olivier Bernard. Domaine de Chevalier est en recherche perpétuel, toujours sur le chemin de la perfection. Nous sommes en train de retrouver des valeurs que l’on avait peut-être perdues. Nous vivons plus proche de la nature pour anticiper, travailler, soigner, accompagner le millésime. Le Domaine de Chevalier, c’est 40 ha de vieilles vignes qui participent au Grand Vin (35 de rouges et 5 de blancs). Nous avons planté une douzaine d’hectares qui entreront dans le grand vin dans 20 ans, nous œuvrons toujours pour l’avenir. Depuis 26 ans que je m’occupe du Domaine de Chevalier, j’ai procédé étape par étape, le vignoble a été replanté et, aujourd’hui, nous sommes arrivés à une maturité certaine qui s’exprime réellement dans nos vins. Depuis le début des années 2000, le vignoble est en train de restituer ce qu’on lui a donné et les derniers millésimes sont d’un niveau qualitatif rarement atteint ici. C’est vers une voie axée profondément sur la nature que j’ai décidé de me diriger les dix prochaines années, en privilégiant la diversité. On commence d’ailleurs déjà à le remarquer dans nos vins, avec cette expression aromatique bien différente que celle que l’on connaît habituellement. Le cépage s’efface, est en retrait par rapport à la terre qui s’exprime. Le terroir, c’est bien sûr ce qui a fait la notoriété de Chevalier mais nous devons sublimer la terre. Le mot terroir est presque devenu un mot galvaudé aujourd’hui, il faut plutôt parler de la plante qui va puiser sur plusieurs mètres en profondeur des richesses incroyables et apporter une expression absolument unique. Un grand vin, c’est la somme de tout cela : si l’on a bien respecté la terre, si l’on a fait des choix naturels, à commencer par le respect total du fruit, on le retrouve dans la bouteille. On pourrait comparer le terroir à un orchestre avec des centaines de musiciens : si on sait bien le mener, il donne des résultats époustouflants, à savoir une grande diversité et de la complexité dans les vins. Si cette diversité de terres est bien respectée, elle va sublimer les différences. Je combats l’uniformité, souvent apportée par l’homme, tandis que la diversité est l’expression par la terre. L’observation est l’une des clés de la révélation de la terre. Mon éthique personnelle, c’est que l’homme s’efface pour que la terre puisse exprimer cette diversité. Il faut être très impliqué pour vraiment ressentir la nature et lui donner le “premier rôle”. J’insuffle cette façon d’être à l’écoute de la nature, des vignes, et mon équipe est très concernée, le moindre détail compte, nous travaillons avec beaucoup de bon sens. Je suis très vigilant, le passé nous apporte le recul nécessaire mais nous y ajoutons les connaissances nouvelles. Les millésimes 2009 et 2010 sont tous les deux d’exception. Domaine de Chevalier 2009 est plutôt féminin, souple, facile d’accès, plus charmeur cela se constate avec les rouges comme avec les blancs. Domaine de Chevalier 2010 est plutôt masculin avec des tanins plus puissants que 2009, de l’acidité, une belle fraîcheur. Le 2009 est un millésime plus solaire comme 2000 ou 2005, alors que 2010 est plus classique. Je suis très heureux de cette vraie réussite à Chevalier : ce 2010 est un vin d’un beau classicisme sans tomber dans l’austérité. Il faut rappeler qu’en 2010, nous avons profité d’une arrière saison très chaude, ce qui permis une parfaite maturité des raisins. Nous avons vendangé jusqu’au 28 octobre ! En plus, la maturité a été très longue et c’est sans doute le secret de la réussite de ce millésime à Bordeaux. La fleur a été précoce, le cycle s’est déroulé à son rythme jusqu’à ce très bel été indien. Cela donne un Domaine de Chevalier rouge 2010 exceptionnel avec des tanins d’une rare élégance. On retrouve des arômes typiques de Chevalier, des notes balsamiques, de sous-bois, un fruité intense (cassis, groseille), une très grande fraîcheur, une très grande élégance, un vin très puissant aux indices tanniques étonnants. Le 2010 est un millésime de très grande garde, le 2009 sera agréable à déguster avant. Chevalier Blanc 2010 est supérieur à 2009, il présente plus de puissance et une garantie de longévité. Le vin développe des notes d’agrumes de pamplemousse, de citron vert, beaucoup de fraîcheur et d’élégance, un vin plus en tension, très typé de son terroir. Il faudra le décanter, l’aérer pour lui donner du volume, savoir attendre pour l’apprécier pleinement, alors que le 2009 sera charmant assez vite.”

   

DOMAINE DE CHEVALIER

Olivier Bernard

33850 Léognan
Téléphone : 05 56 64 16 16
Télécopie : 05 56 64 18 18
Email : olivierbernard@domainedechevalier.com




> Le palmares des vins

CLASSEMENT BOURGOGNE ROUGES
e_bourgogne_rouge.jpg
IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en rouge)

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

GEVREY-
CHAMBERTIN
FIXIN
AUTRES
GELIN (Fixin)
Philippe LECLERC (GC)
Henri REBOURSEAU (Ch)
AUDOIN (Mars.)
ESMONIN (GCh)
Stéphane MAGNIEN (ChCh)
BERTHAUT (Fixin)
Pierre BOURÉE (Ch Ch)
Marc BROCOT (Mars.)
DEREY (Fixin)
MOREY SAINT-DENIS
CHAMBOLLE-
MUSIGNY

Clos des LAMBRAYS (MSD)
MONTS-LUISANTS (MSD)
Pierre AMIOT (Clos de la Roche)
François BERTHEAU
COQUARD-LOISON-FLEUROT (ChM)
MARCHAND (ChM)
VOSNE-ROMANEE
NUITS ST GEORGES VOUGEOT
COTE DE NUITS
LAMARCHE (La Grande Rue)
CHEVILLON-CHEZEAUX (N)
François GERBET (VR)
BERTAGNA
René CACHEUX
COUDRAY-BIZOT (É)
GROS (Gd-É)
POULETTE (V)
VOLNAY
POMMARD
AUTRES

MARQUIS D'ANGERVILLE (V)
AMPEAU (V)
BILLARD-GONNET (P)
MUSSY (P)
PRIEUR-BRUNET (V)
Michel PRUNIER (AD)
VIRELY-ROUGEOT (P)
BLONDEAU-DANNE (Meursault)
PIGUET-CHOUET (AD)
CORTON
COTE DE BEAUNE AUTRES

ANTONIN GUYON (C)
MAREY (C)
Clos BELLEFOND (S)
Gérard DOREAU (Monthélie)
DOUDET-NAUDIN (C)
DUBREUIL-FONTAINE (C)
J.-L. BACHELET (Mar)
BERTHELEMOT (Beaune)
CHOUPETTE (S)
DENIS (AIC)
Jean-Jacques GIRARD (PV)
COTE CHALONNAISE MACON
AUTRES

BRUYÈRE (Mâcon)
GRANDMOUGIN (Rully)
PARIZE (Givry)
Alain VIGNOT



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

GEVREY-
CHAMBERTIN
FIXIN
AUTRES
DUROCHÉ (ChCh)
Gilbert MONIOT (Fixin)
Clos SAINT-LOUIS (Mars.)*
LIGNIER-MICHELOT (Ch Ch)
SÉRAFIN (GC)
JOLIET (Fixin)
RICHARD (Ch Ch)
Marc ROY (GC)
TAUPENOT-MERME (Ch Ch)
TRAPET (Ch)
MOREY SAINT-DENIS
CHAMBOLLE-
MUSIGNY

CLAVELIER (MSD)
Guy COQUARD (MSD)
DIGIOA-ROYER (ChM)
FELETTIG (ChM)
HUDELOT-BAILLET (ChM)
Alain JEANNIARD (MSD)
VOSNE-ROMANEE
NUITS ST GEORGES VOUGEOT
COTE DE NUITS
Vincent LEGOU
Jean PETITOT (Côte Nuits)
VOLNAY
POMMARD
AUTRES

B.DELAGRANGE (V)
DICONNE (AD)
VIOLOT-GUILLEMARD (P)
CHOUET-CLIVET (Meursault)*
CYROT-BUTHIAU (P)
Georges GLANTENAY (V)*
Guy-Pierre JEAN (P)
MOULIN AUX MOINES (AD)
CORTON
COTE DE BEAUNE AUTRES

Maurice CHARLEUX (Mar)
JACOB ©
JAFFELIN (PV)*
ARDHUY (C)
CAPRON-CHARCOUSSET (PV)
ESCOFFIER (C)
(Ch. De MELIN)
PETITJEAN-DAMY (Monthélie)
BORGEOT (S)*
LALEURE-PIOT ©
COTE CHALONNAISE MACON
AUTRES

BONGRAN*
FÉLIX (Saint-Bris)
HEIMBOURGER (Irancy)
Pascal MELLENOTTE (Me)
Manuel OLIVIER
SAINT-PANCRACE
DELALOGE (Irancy)
Jean MARÉCHAL (Me)
NINOT (Me)
TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

GEVREY-
CHAMBERTIN
FIXIN
AUTRES
Ch. de MARSANNAY (Ch)
MOREY SAINT-DENIS
CHAMBOLLE-
MUSIGNY

VOSNE-ROMANEE
NUITS ST GEORGES VOUGEOT
COTE DE NUITS
VOLNAY
POMMARD
AUTRES

CORTON
COTE DE BEAUNE AUTRES

C.PAULANDS (AlC)
COTE CHALONNAISE MACON
AUTRES

BELLEVILLE (Rully)
COMBE (Mâcon)
FICHET (Bourgogne)
(Maurice PROTHEAU (Me))

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements


> Nos coups de cœur de la semaine

Michel MORILLEAU


Au sommet, naturellement. La famille est depuis 1740 dans ce vignoble de 18 ha. Une référence avec le Muscadet Côtes-de-Grand-Lieu sur lie 2010, au nez subtil, d'une belle persistance aromatique, à dominante de fruits secs (abricot) et de tilleul, un vin harmonieux, de belle évolution. On le voit d'ailleurs avec son Muscadet Olympus 2004, remarquable aujourd'hui, avec des notes minérales, aux senteurs d'agrumes, séduisant par sa structure distinguée en finale, qui s'accorde à merveille sur les crustacés (excellent 2000, au nez ample de fleurs blanches et de coing, tout en rondeur). Excellent Chardonnay 2010, tout en finesse et en arômes, au nez délicat où s'entremêlent les fruits, la bruyère et les fleurs fraîches. Le 2009 se goûte remarquablement aujourd'hui, au nez puissant (acacia, fougère, pomme), de bouche parfumée et ample, idéal sur des ris de veau.


Prieuré royal Saint-Laurent
44650 Legé
Téléphone :02 40 26 60 95
Télécopie :02 40 26 63 65
Email : m.morilleau@yahoo.fr

Michel LENIQUE


Exploitation typiquement familiale, dirigée par Bertrand Robinet, le gendre de Michel Lenique et dont les vinifications sont assurées par Alexandre Lenique. Le vignoble est réparti sur différents terroirs à Epernay, dans la vallée de la Marne, Vauciennes, Vincelles, au Mesnil-sur-Oger dans la côte des Blancs (Grand Cru), sur une surface totale de 9, 57 ha, dont 5, 66 ha sont plantés en Chardonnay, 3, 12 ha en Pinot meunier et 75 ares en Pinot noir. Le tout donne ce remarquable Champagne brut Millésime 2006, intense et savoureux, de bouche fraîche et ronde à la fois, de jolie robe dorée, très fin, de bouche fruitée, d'une belle harmonie, aux senteurs de noisette et de rose. Le brut Millésime 2005, d'une belle couleur or, avec des arômes bien présents de fruits mûrs, des notes de tilleul et de miel, une cuvée tout en bouche, puissante et persistante. Le Champagne Blanc de noirs brut (vendange 2007, 80% de Pinot meunier et 20% de Pinot noir), à la mousse fine et légère, à dominante de fruits mûrs, est très équilibré, harmonieux, persistant, idéal à table, sur un tagine, comme on le suggère ici. Il y a encore ce Champagne Blanc de blancs cuvée de Réserve (vendange 2006, vins de réserve de 2004 et 2005), tout en bouche, fin, parfumé, de mousse raffinée, avec des connotations de fruits frais, vraiment très charmeur. Très jolie cuvée Excellence AL (35% Chardonnay, 2 % Pinot meunier et 10 % Pinot noir récolte 2006 complétés par 30% de vin de réserve 2004/2005),où l'on retrouve des nuances de citron et d'amande, dense et distingué à la fois, une cuvée très séduisante, très persistante, tout en élégance. Goûtez le brut Sélection, pas moins de 4 médailles pour cette cuvée, de jolie robe dorée, alliant richesse et persistance, d'une belle ampleur, tout en fruits, bien en bouche.

Bertrand Robinet
20, rue du Général de Gaulle
51530 Pierry
Téléphone :03 26 54 03 65
Télécopie :03 26 51 57 14
Email : salenique@wanadoo.fr
Site personnel : www.champagne-lenique.fr

Château REDORTIER


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Le Domaine s'étend sur un terroir exceptionnel, outre un paysage d'une beauté à couper le souffle, les vignes s'étagent à plus de 400 m d'altitude, sur des coteaux exposés plein sud, bénéficiant d'un sol argilo-calcaire et de la sécheresse estivale (Grenache, Syrah, Cinsault, Counoise, Viognier, Marsanne). Superbe Cru Beaumes-de-Venise rouge 2007, typé comme nous les aimons, charnu, très savoureux, aux nuances subtiles d'humus, de mûre et de poivre, d'une belle structure, ample et volumineux, avec des tanins veloutés, d'évolution lente. “Notre Beaumes-de Venise Cuvée 2007 Monsieur le Comte, en hommage à mon grand-père, est une sélection parcellaire, précise Isabelle de Menthon, uniquement les terres jaunes de type trias. Le vin est très riche, charpenté, très équilibré, tout en douceur, d'une grande longueur et complexité, une belle réussite dont nous sommes fiers et qui a reçu le meilleur accueil des amateurs. Le vin est différent du Redortier Traditionnel avec l'étiquette bleue, plus fruité, moins charpenté. Nous avons des 2005 à la vente, ce qui est assez rare. Nous avons préféré laisser le vin vieillir quelques années en bouteilles pour lui laisser le temps d'être parfait pour la dégustation. Le 2007 est un vin très concentré, très complexe, épicé, un millésime que l'on ne réussit pas forcément aussi bien chaque année. Cette cuvée est issue de raisins vendangés à mâturité optimale; on obtient un vin concentré, structuré, d'une grande complexité aromatique, avec beaucoup de matière, de garde, très persistant en bouche, un superbe vin. Cette cuvée est présentée dans une jolie bouteille “haut de gamme”. Notre grand-père, François de Menthon, était un homme politique important : compagnon de la Libération, Ministre de la justice du Général de Gaulle à la fin de la 4e République, premier Président du Conseil de l'Europe. Ma sœur et moi, qui allions en vacances chez lui lorsque nous étions petites, étions toujours surprises d'entendre les villageois appeler notre grand-père si discret “Monsieur le Comte”, c'est un clin d'oeil sympathique à notre histoire familiale.” Le Redortier blanc 2010 est une vraie réussite, parfumé et rond, au nez subtil et persistant, aux arômes de noix fraîche et de poire. Il y a encore leur Gigondas rouge 2007, médaille d'Argent au concours général Agricole Paris 2008, un vin complexe, d'une belle couleur foncée, avec des notes très prononcées d'épices et de fruits noirs macérés, de garde Leur Cru Beaumes-de-Venise rouge cuvée Thomas, qui a des arômes puissants de griotte, des tanins bien présents, est un vin volumineux et persistant en bouche. Goûtez le Côtes du Rhône Blanc Côté Dentelle Viognier 2010, riche en bouquet (agrumes, aubépine, amande...), bien harmonieux, à déboucher sur une omelette aux truffes. À la suite, le Vin de Pays de Vaucluse rosé La Grange de Redortier, tout en fraîcheur persistante, complexe et rond, est très charmeur. Le Beaumes-de-Venise rouge cuvée Prestige Sébastien, de bouche puissante et dense, aux tanins bien fondus, au bouquet complexe où s'entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse. Goûtez aussi le CDR rosé Côté Dentelles, avec ces notes de rose et de prune, ample et rond, associant fruité, couleur et finale en bouche, et le Ventoux rouge Côté Suzette, très typé Grenache, un vin frais, très fruité, avec des arômes de cerise, rafraîchissant, très agréable en été, à boire sur le fruit.

Famille de Menthon

84190 Beaumes-de-Venise
Téléphone :04 90 62 96 43
Télécopie :04 90 65 03 38
Email : chateauredortier@vinsdusiecle.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateauredortier

CHATEAU TOULOUZE


Les terres du Château Toulouze dépendaient d’un vaste ensemble foncier, propriété du Château de Vayres. Ce dernier édifié au XIIIème siècle à l’emplacement d’un « oppidum » gallo-romain dominant la Dordogne, fut une des résidences du roi Henri IV. La propriété dans sa forme actuelle, 27 ha d’un seul tenant, bâtiments et vignoble, correspond à ce qui subsiste d’un vaste domaine viticole et d’élevage de plus de 70 ha, édifié à la fin du XVIIIème siècle, à la suite de la révolution française et démantelé petit à petit par le jeu des successions. Le vignoble totalement restructuré en 1986, commence à exprimer la montée en puissance de l’expression du terroir. Cela donne des vins à la chair plus ample, généreuse, fruités mais avec des tanins élégants empreints de finesses. Des vins équilibrés et harmonieux, que l’on peut déguster jeunes après une large aération en carafe, mais qui offrent selon les millésimes un excellent potentiel de garde, en moyenne de 10 à 15 ans.

Jérôme et Alain Cailley
10/12, rue de la Ruade
33450 Saint-Sulpice-et-Cameyrac
Téléphone :05 56 30 85 47
Télécopie :05 56 30 87 29
Email : chateautoulouze@vinsdusiecle.com
Site : chateautoulouze
Site personnel : www.chateauxcailley.com


> Nos dégustations de la semaine

Château CALON-SÉGUR


Au sommet. J'ai de l'amitié et du respect depuis toujours pour Denise Gasqueton, qui dirige avec passion et talent cette propriété magnifique, qui a toujours été une référence à Bordeaux, ce qui n'est pas rien. Denise Gasqueton, qui, par son attachement à laisser s'exprimer son terroir au mieux, sans artifices, renvoie au jardin d'enfants les producteurs qui ne savent parler que de concentration ou surboisage. Elle élève, elle, comme une poignée de personnalités bordelaises, un (très) Grand Cru où la distinction prédomine, un vin lent à se faire comme il se doit (des millésimes comme 1989 ou 1982 sont grandissimes aujourd'hui). Il faut donc savoir attendre ces vins pour profiter de leur potentiel. Il suffit d'ailleurs de se promener dans les vignes du Château Calon-Ségur pour comprendre ce qu'est un (vrai) terroir de l'un des plus grands vins de Bordeaux. Vignoble d'un seul tenant, composé des 3 cépages très classiques, dans une proportion idéale : 65% de Cabernet-Sauvignon, 15% de Cabernet franc et 20% de Merlot, dont l'âge moyen des vignes est exceptionnel (40 ans). Une vinification très traditionnelle, sous la surveillance de Pascal Ribéreau-Gayon, un élevage de 24 mois avec l'utilisation de 30 à 50% de barriques neuves chaque année, selon la puissance du millésime, viennent s'associer à une sélection sévère de la vendange pour tirer la quintessence de ce terroir. Les références historiques ne manquent pas à Calon, qui doit son nom à une petite embarcation utilisée au Moyen Âge pour transporter le bois d'une rive à l'autre, le village s'appela d'ailleurs Saint-Estèphe-de-Calon pendant longtemps. Le domaine, dirigé par Denise Gasqueton, s'étend sur 94 ha de vignes sur le terroir de Saint-Estèphe, et regroupe les Châteaux Calon-Ségur, Marquis de Calon (seconde marque de Calon) et Capbern Gasqueton, un Grand Cru Bourgeois tout en finesse. Calon-Ségur est un beau vignoble d'un seul tenant, composé des 3 cépages classiques de la région, dans une proportion idéale : 65 % de Cabernet-Sauvignon, 15 % de Cabernet franc et 20 % de Merlot, dont l'âge moyen des vignes est exceptionnel (40 ans). Une vinification très traditionnelle, sous la surveillance de Pascal Ribéreau-Gayon, un élevage d'une durée moyenne de 24 mois avec l'utilisation de 30 à 50 % de barriques neuves chaque année, selon la puissance du millésime, viennent s'associer à une sélection sévère de la vendange pour tirer la quintessence de ce terroir. - "2010 : un vin encore à l'élevage, me précise Denise Gasqueton, il est très jeune. L'assemblage est composé de 86% de Cabernet-Sauvignon, 12% de Merlot et 2% de Petit Verdot. Il fait partie de la famille des grands millésimes. Il est élevé 100 % en barriques neuves. Un vin complexe et puissant à la fois, beaucoup de fraîcheur en bouche. Il rappelle le 2008 et le 2009. Nez profond aux arômes de fruits rouges, finement épicé. L'attaque en bouche est emplie par des tanins amples et soyeux. Le 2010 est encore plus dense que le 2009. Beaucoup de droiture et de finesse. - 2009 : un millésime vraiment exceptionnel (assemblage 90% de Cabernet, 7% de Merlot et 3% de Petit Verdot), jamais il n'y a eu un tel assemblage à Calon qui ne privilégie autant le Cabernet, c'est vous dire la qualité des raisins ! Belle trame tannique. Pour la première fois à Calon, nous avons élevé le vin 100% en barriques neuves. Joli Nez au notes de fruits noirs frais, de cerise, il me rappelle le 2008. L'attaque en bouche développe une très grande fraîcheur aromatique. Les tanins sont extrêmement soyeux, ce qui surprend le plus c'est leur droiture et leur longueur, ce sont les caractéristiques des grands Cabernets-Sauvignons. La finesse de ces tanins offre une persistance gustative qui prolonge notre plaisir, le vin est délicieux. - 2008 : 82% Cabernet, 18% de Merlot. Le vin est élevé à 90% barriques neuves. Attaque franche, Nez complexe aux arômes de fruits noirs, de cerise et des notes de rose. En bouche, l'attaque est pleine et aérienne, le vin est droit, accompagné de tanins très soyeux avec une finale très rafraîchissante et très aromatique due aux Cabernets-Sauvignons qui étaient très mûrs, associés au grand terroir d'exception de Calon, cela donne un vin avec beaucoup de noblesse et de plénitude. Un vin très équilibré et très long." Pour la bonne bouche, en effet, on excite ses papilles avec ce Saint-Estèphe 2008, archétype de ce que doit être un grand vin typé de Bordeaux, concentré, de robe foncée, avec beaucoup de structure, au Nez complexe où prédominent le cassis, la groseille et le cuir, charpenté et gras, de bouche puissante dominée par les fruits cuits à noyau et les sous-bois, de grande garde. Superbe 2007, concentré, avec des arômes bien présents de fruits noirs et rouges, ample et gras, est un vin qui a beaucoup de charme et d'élégance, de couleur profonde, structuré, ample, avec des tanins marqués mais qui se fondent bien par la suite, d'une belle persistance, prometteur. Le 2006 est l'une des plus belles réussites de la propriété, marqué par son terroir, où la structure prédomine, au Nez puissant avec des notes de truffe et d'humus, bien charnu comme il se doit, ample et très harmonieux, dense et coloré, de grande garde, Exceptionnel 2005, un très grand vin, gras, parfumé, bien typé, corsé, au Nez intense, de bouche concentrée avec des nuances de truffes et de réglisse, puissant et racé à la fois, qui mérite une cuisine élaborée et surtout un peu de patience, tant il est prometteur. Le 2004 est fantastique, d'une grande fraîcheur que lui apporte le terroir justement, un millésime d'un grand classicisme, d'une grande finesse mais puissant, un vin très intense, très parfumé (fruits cuits, réglisse...), d'évolution lente. Très beau 2003, encore fermé, plus exubérant (c'est le millésime qui veut cela), volumineux, d'une belle couleur pourpre, charnu et parfumé, au Nez persistant de petits fruits rouges mûrs, de cuir et de sous-bois, avec beaucoup de matière. Le 2002 est superbe, très classique, une réussite, très puissant, de robe grenat intense, au bouquet complexe où se marient des notes fruitées et de sous-bois, un vin gras et distingué, aux tanins fermes, de garde, bien sûr. Exceptionnel 2001, aux nuances épicées, un vin dense, tout en harmonie, riche au Nez, avec ces notes de mûre et d'humus, et des nuances de cuir et de pruneau en bouche, aux tanins fermes, de lente évolution. Le 2000, un grand vin, est encore très jeune, racé, tout en puissance, avec beaucoup de matière, des arômes de fruits rouges surmûris et de cuir, d'un grand potentiel d'évolution. Remarquable 1999, qui associe structure et finesse, de couleur grenat, ample et parfumé, bien corsé, aux tanins bien équilibrés, un vin ferme et persistant. Le 1998 est un très grand vin, tannique, puissant, concentré mais tout en finesse, très structuré, harmonieux, aux notes complexes (mûre, truffe…). Le 1997 est de bouche fondue, riche, séduisant avec des notes de mûre, très parfumé, très rond, un vin ample au Nez comme en bouche, aux tanins mûrs, d'une jolie finale. Beau 1996, aux arômes de fruits surmûris, d'épices, de cuir, de couleur profonde, un vin très riche, aux tanins très équilibrés, de garde. Le 1995 est particulièrement savoureux, d'une grande intensité au Nez comme en bouche (cuir, griotte confite, sous-bois…), gras et dense, un grand vin parfumé, tout en bouche, de grande évolution, vraiment superbe. Prix très sages, et largement justifiés. On s'en doute, toujours pas la moindre hésitation.
Mme Hélène de Baritault

Domaine Juliette AVRIL


Une place toujours enviable dans mon Classement. Les Avril comptent parmi les plus anciennes familles de Châteauneuf-du-Pape, premiers Consuls et Trésoriers de la ville de 1756 à 1790. Ils furent avec le Baron Le Roy de Boiseaumarie et d'autres viticulteurs, à l'origine des règlements qui devaient aboutir à la création des appellations d'origine contrôlée. Remarquable Châteauneuf-du-Pape rouge 2009 (Grenache, Syrah et Mourvèdre, vendanges manuelles, cuvaison longue et vieillissement en fûts de chêne), de couleur grenat profond, un grand vin très équilibré, au nez comme en bouche, avec des nuances de groseille, de cassis et de truffe, avec des tanins riches, à la fois puissants et savoureux. Beau Châteauneuf blanc 2010 (Grenache blanc, Roussane, Clairette et Bourboulenc sur sol de marne, vendanges manuelles avec tris), typé, très équilibré, parfumé et persistant, bien sec et complexe en bouche, alliant structure et finesse, un vin qui m'a beaucoup plu, fleurant le musc, la pêche et l'aubépine, tout en bouche. Le 2009 est ample, avec des notes de fleurs et d'agrumes caractéristiques, un vin qui allie fraîcheur et souplesse. Le Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée Prestige Maxence 2009, issu de vendanges manuelles avec tri, éraflage partiel, et un élevage de 12 mois en demi-muids, est un beau vin au nez intense, de couleur profonde, très classique de ce millésime, complexe au nez comme en bouche (pruneau, épices), avec des tanins mûrs et fermes à la fois. Excellent AOC Ventoux rouge, Grenache, Syrah et Carignan sur sols argilo-calcaires, bien charpenté, aux notes de griotte et de sous-bois, dense et concentré, légèrement poivré en finale. Goûtez aussi le VDP Le Merlot, de jolie robe, complexe avec ces notes de petits fruits mûrs et de violette, et le VDP Viognier, puissant et bouqueté, très séduisant par sa persistance d'arômes. Pas besoin d'hésiter.
Marie-Lucile Brun-Avril et Séphan Brun

Château du GRAND BOS


Au sommet. Un propriétaire passionné que j'apprécie depuis longtemps. Le domaine du Grand Bos est situé à la jonction des trois communes de Castres, Saint-Selve et Portets, à une altitude moyenne de 30 m. On y fait du vin depuis le XVIIIe siècle, neuf familles seulement l'ayant possédé au cours de ces 400 ans. "On peut considérer qu'il est véritablement un cru " bourgeois " au sens ancien du terme, précise André Vincent, puisque la famille qui a gardé ce Bourdieu (1) de la fin du XVIe siècle jusqu'en 1830 avait ses lettres de bourgeoisie de Bordeaux depuis le XVIe siècle en même temps que des titres de noblesse. C'était celle de Crozilhac, qui étaient aussi seigneurs de Lescaley et de Laguloup, dont les armes étaient " d'azur au chevron d'or accompagné de trois coquilles du même, deux en chef, une en pointe " (armorial de 1696). L'un de ses membres était curé de La Brède au temps de Montesquieu. Les visiteurs peuvent y voir une demeure – chartreuse à pavillon central- flanquée de deux ailes de communs entourant une cour carrée fermée par un grille, datant du XVIIe siècle, remaniée en 1771 en même temps que le communs étaient agrandis et surhaussés. Outre les vestiges de deux anciens fours dont il ne reste que les portes, on y trouve un four à pain très bien conservé avec sa voûte en pierre, et un puits en pierre du XVIIe siècle dont la profondeur est de 26 m. Sur 30 ha d'un seul tenant – auxquels s'ajoutent les 12 ha de Portes – le site est charmeur avec, outre les arbres de parc – cèdres, tulipier de Virginie, magnolias, arbre de Judée, sumac, lagerstremia, - des vieux sujets intéressants d'essences locales tels que châtaigniers, acacias, tilleuls, chênes pédonculés et chênes liège. Le Domaine figure sur les cartes de Guyenne du XVIIIe siècle (de Belleyme et de Cassini) et il est répertorié dans les anciens Féret depuis 1868. Réhabilité à différentes reprises entre 1988 et 2005, il a gardé son apparence et ses éléments architecturaux de l'époque sans qu'aucune construction moderne ne vienne les polluer, avec des équipements techniques résolument actuels et un chai souterrain traversé par son puits ancien et égayé par sa grande fresque. C'est d'ailleurs une caractéristique du Grand Bos que d'attacher un grand prix au patrimoine et à la culture, et de pouvoir offrir à ses visiteurs la découverte de ses collections de livres anciens et de tableaux de Maîtres. Mais son vrai trésor, ce sont ses vignes et les vins qu'elles produisent, cités par Féret dès 1868, répertorié dans les grands Guides français et souvent distingués, situés au rang de 1er Grand Vin Classé au classement des crus de Graves du Guide Dussert-Gerber, régulièrement retenu parmi les finalistes de Trophée des crus de Graves, très bien notés dans d'importantes revues étrangères spécialisées, des vins qui allient finesse et puissance, dotés d'une grande capacité de garde et d'une personnalité affirmée." Remarquable Graves 2008, de belle robe pourpre, gras et coloré, intense, de bouche riche, pleine et fondue à la fois, aux tanins savoureux au nez puissant. Le 2007, intense en couleur comme en arômes, avec des notes de petits fruits rouges surmûris et d'épices, est charnu comme il le faut. Le 2006 mêle concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance en bouche, avec ces notes de cuir et de fruits légèrement cuits, d'excellente évolution. Le 2005, charpenté, avec ces senteurs bien marquées de cerise mûre, de poivre et de musc, de bouche ample, aux tanins très équilibrés et enrobés, est un vin avec beaucoup de matière, de belle garde. Le 2004, aux arômes de fruits rouges cuits, de truffe, d'épices et de sous-bois, est un vin ample, d'un remarquable équilibre en bouche, avec beaucoup de matière, de garde, naturellement. Le 2003 est un vin puissant, aux tanins fermes et bien équilibrés, aux notes de griotte mûre. Le 2002 est de robe rubis pourpre, charnu, savoureux, un vin qui allie intensité et souplesse, de bouche où domine le pruneau confit, d'excellente évolution. Le 2001, de belle robe sombre, est un joli vin tout en harmonie, dense, aux connotations caractéristiques de petits fruits mûrs légèrement épicés (griotte, cassis...) et de réglisse. Beau 2000, parfumé, qui associe couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais et d'humus. Pas la moindre hésitation.
André Vincent

> Les précédentes éditions

Edition du 14/08/2012
Edition du 07/08/2012
Edition du 31/07/2012
Edition du 24/07/2012
Edition du 17/07/2012
Edition du 10/07/2012
Edition du 03/07/2012
Edition du 26/06/2012
Edition du 19/06/2012
Edition du 12/06/2012
Edition du 05/06/2012
Edition du 29/05/2012
Edition du 22/05/2012
Edition du 15/05/2012
Edition du 08/05/2012
Edition du 01/05/2012
Edition du 24/04/2012
Edition du 17/04/2012
Edition du 10/04/2012
Edition du 03/04/2012
Edition du 27/03/2012
Edition du 20/03/2012
Edition du 13/03/2012
Edition du 06/03/2012
Edition du 28/02/2012
Edition du 21/02/2012
Edition du 14/02/2012
Edition du 07/02/2012
Edition du 31/01/2012
Edition du 24/01/2012
Edition du 17/01/2012
Edition du 10/01/2012
Edition du 03/01/2012
Edition du 27/12/2011
Edition du 20/12/2011
Edition du 13/12/2011
Edition du 06/12/2011
Edition du 29/11/2011
Edition du 22/11/2011
Edition du 15/11/2011
Edition du 08/11/2011
Edition du 01/11/2011
Edition du 25/10/2011
Edition du 18/10/2011
Edition du 11/10/2011
Edition du 04/10/2011
Edition du 27/09/2011
Edition du 20/09/2011
Edition du 13/09/2011
Edition du 06/09/2011
Edition du 30/08/2011
Edition du 23/08/2011
Edition du 16/08/2011
Edition du 09/08/2011
Edition du 02/08/2011
Edition du 26/07/2011
Edition du 19/07/2011
Edition du 12/07/2011
Edition du 05/07/2011
Edition du 28/06/2011
Edition du 21/06/2011
Edition du 14/06/2011
Edition du 07/06/2011
Edition du 31/05/2011
Edition du 24/05/2011
Edition du 17/05/2011
Edition du 10/05/2011
Edition du 03/05/2011
Edition du 26/04/2011
Edition du 19/04/2011
Edition du 12/04/2011
Edition du 05/04/2011
Edition du 29/03/2011
Edition du 22/03/2011
Edition du 15/03/2011
Edition du 08/03/2011
Edition du 01/03/2011
Edition du 22/02/2011
Edition du 15/02/2011
Edition du 08/02/2011

 

Millésimes © Société des Millésimes SA. Reproduction interdite - Mentions légales