Terroirs Et Vins

Edition du 22/09/2015
 

MONTROSE AU SOMMET

Excellence

Château MONTROSE

Au sommet.


Montrose appartient désormais à la famille Bouygues, qui s'attache à poursuivre une politique qualitative exemplaire. “Nous recherchons, nous confie Hervé Berland, Gérant de la propriété, à mettre en avant notre terroir et le caractère de notre vin : richesse et complexité, élégance et finesse. Une attention particulière est apportée à chaque détail. Les sols sont labourés traditionnellement pour être aérés et permettre ainsi aux eaux de pluie de pénétrer dans notre terroir de grosses graves, puis gonfler les argiles qui se trouvent en profondeur et hydrater la vigne tout au long de l’été. Le retournement des sols permet aussi à la vie microbiologique de se développer et d’apporter éléments nutritifs et oligo-éléments. Nous travaillons à la parcelle, les raisins sont goûtés cépage par cépage, pour atteindre le degré de maturation souhaité à chaque récolte et ainsi organiser le travail des vendangeurs pour la cueillette. Ce travail permet d’apporter au chai des raisins de maturité optimale et d’agir ainsi, en aval sur la qualité du vin. Au chai, nous procédons à des vinifications adaptées et chaque cuve est travaillée de façon séparée pour obtenir les meilleures bases d’assemblage possible. Nous travaillons beaucoup sur la délicatesse des tanins, tout en recherchant puissance et longueur, équilibre et finesse, afin de révéler au mieux l’exceptionnalité de notre terroir.” Dégusté sur place, ce Saint-Estèphe 2013, encore fermé, bien sûr, est très prometteur, aux tanins serrés mais soyeux, un vin classique, dense, puissant, grâce à des conditions sélectives extrêmes et... son terroir, qui fait la différence dans ces millésimes difficiles. Le 2012, encore fermé également, riche en couleur, au nez de cassis et de poivre, ample en bouche grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, tout en finesse mais corsé, intense, de bouche harmonieuse, est un vin d’excellente évolution et long en bouche.  Le 2011, d’une grande typicité, puissant, savoureux et très parfumé (fruits rouges surmûris, cannelle, cuir), est riche en couleur, aux tanins amples et fins, gras, corsé, tout en bouche, de belle garde. Le 2010 est l’un des plus jolis vins de la région, où couleur, concentration d’arômes, structure et finesse sont associées dans ce superbe millésime encore fermé, de robe profonde, aux tanins très fermes et savoureux à la fois, un vin racé où s’entremêlent les nuances de violette, de groseille, de cacao, de garde. Superbe 2009, en effet, où la distinction se conjugue avec la matière, la fraîcheur à la structure, au nez complexe à dominante de fruits noirs et d’humus, aux tanins puissants et moelleux à la fois, de garde. Le 2008 est un millésime droit, ample, puissant, précis, d’un parfait équilibre entre onctuosité et fruité, un vin riche et complexe, d’une belle trame qui confère au vin du soyeux en finale. Le second vin, La Dame de Montrose, au bouquet intense, dégage des notes de sous-bois et de fraise des bois mûre. Château TRONQUOY-LALANDE L’autre vignoble de la famille Bouygues. Le terroir est composé de graves, un peu plus grasses qu’à Montrose. Les vignes entourent le château. Il y a 30 ha de vignes dont 25 ha en production. “Nous avons fait d’importants travaux de rénovation, précise Yves Delsol, Directeur Technique, dont ce très beau chai qui a accueilli notre première récolte de Blanc de 2011 : un hectare planté (60% de Sémillon et 40% de Sauvignon gris) sur un terroir très graveleux avec une proportion d’argile importante.” Ce Saint-Estèphe 2011, d’un rouge profond, est un vin volumineux, élégant et complexe, très charnu, au nez persistant où dominent des notes de myrtille et d’épices, un grand vin très équilibré, de bouche dense où l’on retrouve les fruits cuits (cassis, groseille, mûre) et l’humus, avec cette finale subtilement poivrée qui fait tout son charme.  Grand Saint-Estèphe 2010, très typé, aux tanins mûrs et fermes à la fois, au nez où se mêlent la truffe et l’humus, de bouche parfumée (fraise des bois, cuir), riche et fondue à la fois, charnu comme il se doit, d’une finale persistante aux nuances de fumé, de mûre et d’épices.

   

MONTROSE AU SOMMET

Famille Bouygues - Gérant : Hervé Berland

33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 30 12
Télécopie : 05 56 59 71 86
Email : chateau@chateau-montrose.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT VAL DE LOIRE BLANCS
e_val_de_loire_blancs.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

ANJOU
SAUMUR

VOUVRAY
Clos de L'ÉPINAY (V)
AUBERT (V)
BOURG NEUF
GUILLOTERIE (S)
LA PALEINE (S)
GAUTERIE (A)
LA VARIERE (S)
RAYNIÉRES (S)
GAUDRELLE (V)
VIEUX PRESSOIR (S)
SANCERRE
POUILLY-FUME
MENETOU SALON
QUINCY


André DEZAT (S)
GITTON (S)
NATTER (S)
Daniel REVERDY (S)
SARRY
VATTAN (S)
BARILLOT (PF)
BLANCHET (PF)
BONNARD (PF)
CAVES POUILLY (PF)
A. ROBLIN (S)
CHAMPEAU (PF)
CREZANCY/CHEVREAU (S)
LANDRAT-GUYOLLOT (PF)
PABIOT (PF)
P'TIT ROY (S)
J.-M. ROGER (S)
PETIT (PF)
Thierry VERON (S)
BAUDIN (PF)
LOUIS (S)
S. DAGUENEAU (S)
GRALL (S)
SAUTEREAU (S)
Alain GIRARD (S)
ERMITAGE (S)
PICARD (S)
FOUASSIER (S)
TOURAINE CHINON
QUINCY RUEILLY
COMMANDERIE (Q)
MALBÈTE (R)
MANDARD (T)
RENAUDIE (T)
TROTEREAU (Q)
CHAISE (T)
CHARBONNIER (T)
LECOMTE
MONTIGNY (T)
MOELLEUX
Clos de L'ÉPINAY (V)
LA VARIÈRE (B)
AUBERT (V)
L'ÉTÉ (CL)
GODINEAU (B)
LEBLOIS (M)
ROCHETTES (CL)
FONTAINERIE (V)
HAUT PERRAYS (CL)
CREMANTS

BOUVET (S)
AUBERT (V)
Clos de L'ÉPINAY (V)
PETITE CHAPELLE
MUSCADET
AUTRES
MORILLEAU
POIRON-DABIN
BREUIL DE SEGONZAC (igp)
COING SAINT-FIACRE
TOURLAUDIÈRE
BIDEAU-GIRAUD
Robert CHÉREAU
COGNETTES
DURANDIÈRE
ELGET
ESPÈRANCE
PLESSIS GLAIN
HAUTE NOELLES
TOPAZE
GARNIERE
MÉNARD-GABORIT
R de la GRANGE



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

ANJOU
SAUMUR
VOUVRAY
FOSSE SÈCHE (S)
SANCERRE
POUILLY-FUME
MENETOU SALON
QUINCY
M. E. ROBLIN (S)
TEILLER (MS)
PRÉ SEMELÉ (S)
VILLALIN
TOURAINE CHINON
QUINCY RUEILLY
MOELLEUX

GAUTHIER-LHOMME (V)
MATIGNON (CL)
DULOQUET (CL)
CREMANTS
AMANDIERS (S)
MUSCADET
AUTRES
TEVENOT (Cheverny)*
COIRIER (Fiefs Vendéens)

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

ANJOU
SAUMUR
VOUVRAY
SANCERRE
POUILLY-FUME
MENETOU SALON
QUINCY
(CR.-ST-LAURENT (S))
TABORDET*
TOURAINE CHINON
QUINCY RUEILLY
MOELLEUX
CREMANTS
(CHAMPALOU (V))
MUSCADET
AUTRES

(POITEVINIÈRE)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

GELAS


Si l’on retrouve des traces de la famille à partir de 1246, et dans celle du Mousquetaire du Roi D’Artagnan (né Charles de Batz), c’est surtout vers la moitié du XIXe siècle que la famille Gélas lie son destin avec celui de l’Armagnac. Guillaume Gélas, tonnelier de son état, cède en 1865 son affaire à son fils Baptiste. Après la seconde guerre mondiale, Pierre Gélas révolutionne son époque en présentant en exclusivité des Armagnacs issus des terroirs du Bas Armagnac et de la Ténarèze à leur degré naturel de vieillissement et sans réduction. Cette sélection unique de propriétaires lui confère une notoriété sur les plus grandes tables françaises et étrangères. Aujourd’hui, son fils Philippe, représentant la quatrième génération de la famille Gélas, dirige la société depuis fin 2001. Savoureux Bas Armagnac 25 ans 40%, de très belle couleur ambré, de bouche savoureuse avec ces notes de fruits confits, de vanille et d’humus, très équilibré, tout en finesse, avec ces connotations de figue sèche, légèrement fumées, en finale, tout en bouche.  Autre style, avec ces bouteilles qui terminent leur élevage dans des fûts de différentes origines. Pour exemple, ce Bas Armagnac 8 ans Single Cask Château Coutet 1er Cru de Sauternes est particulièrement marqué par des notes de prunau et de grillé, de bouche à la fois ronde et vive, d’une bien jolie persistance. Excellent Bas Armagnac 12 ans Single Cask Emilio Lustau Oloroso, à dominante des Baco et Ugni blanc, qui fleure la vanille avec une touche de café, et dégage aux papilles des connotations de fruits macéra, de noix et d’épices douces, très séduisant. Le Bas Armagnac 18 ans Single Cask Porto Barros est particuièrement charmeur, au nez envoûtant de fruits secs, de bouche intense, avec ces nuances de réglisse et d’orange amère, superbe, à prévoir, par exemple, sur un dessert au fruits rouges, nappé de chocolat.

Philippe Gélas
46 - 48, avenue Edmond Bergès
32190 Vic-Ferenzac
Téléphone :05 62 06 30 11
Télécopie : 05 62 06 58 95
Email : contact@gelas.fr
Site personnel : www.gelas.fr

Michel MORILLEAU


Classé 1er Grand Vin (voir Classement région Anjou-Saumur). La famille est depuis 1740 dans ce vignoble de 18 ha. Ce vigneron passionné est particulièrement enthousiaste sur son millésime 2014 : ici les vins fermentent encore en douceur, nous dit-il. Qui dit longue fermentation, dit gras et glycérol en devenir. Le Muscadet 2013 sera embouteillé l'année prochaine pour optimiser l'effet Lie. Le 2014 est prometteur et sera dans la même lignée. Le soleil de septembre a métamorphosé le raisin. Pas un grain de pourri malgré l'été difficile. Petit rendement une fois encore, mais des nectars en devenir. Moyenne du vignoble 29 hl/ha. Les Chardonnay 2014 seront une fois de plus très distincts : Saint-Laurent 10 hl/ha fermentation en fûts jusqu'en Janvier, mieux que 2013, une petite merveille à 13,8 % nature. Le sommelier de Lasserre, Antoine Pétrus, vient de rentrer le Muscadet 2011 et le Chardonnay Exception 2013 sur sa carte. Il était venu faire une conférence sur les vins de Loire cet été. Des amis lui avaient laissé quelques flacons et les a beaucoup appréciés.” Remarquable Muscadet Côtes-de-Grand-Lieu sur lie 2010, au nez subtil, d'une belle persistance aromatique, à dominante de fruits secs (abricot) et de tilleul, un vin harmonieux, de belle évolution comme le Muscadet Olympus 2004, avec des notes minérales, aux senteurs d'agrumes, séduisant par sa structure distinguée en finale. Le Gros-Plant blanc Prieuré Royal Vieilles Vignes 2013 est bien équilibré en acidité, au nez de fleurs blanches et de raisin frais, est vivace et persistant en bouche, très plaisant en finale. Faites-vous aussi plaisir avec son Saint Laurent Exception Chardonnay 2013, au nez subtil (fleurs blanches, pêche...), tout en rondeur, un vin suave et délicatement parfumé qui s’accorde parfaitement sur du saumon fumé.


Prieuré royal Saint-Laurent
44650 Legé
Téléphone :02 40 26 60 95
Télécopie :02 40 26 63 65
Email : m.morilleau@yahoo.fr

Domaine SERGUIER


Le Domaine est né à la fin du XIXe, par la volonté d’Hippolyte Serguier. 100 ans plus tard en 1997, Daniel Nury reprend le domaine familial situé au cœur du village au pied des remparts de Châteauneuf-du-Pape. Beau Châteauneuf-du-Pape cuvée Révélation 2012 (Grenache noir majoritaire avec 10% de Mourvèdre, Cinsault et Syrah) issu de très vieilles vignes de 90 ans aux rendements inférieurs à 30hl/ha, vendanges manuelles avec tri à la parcelle, élevage 12 mois en barriques, où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse, puissant, savoureux, tout en bouche, que l’on apprécie aussi bien sur un Roquefort qu’avec des filets de lièvre aux marrons en papillotte. Le Châteauneuf-du-Pape blanc 2012, parts égales de Grenache blanc et de Clairette blanche (40% de chaque) avec 20% de Bourboulenc, dégage des arômes flatteurs d'agrumes, de tilleul et de genêt, de bouche délicatement suave, vraiment charmeur. Goûtez aussi le Châteauneuf-du-Pape Tradition rouge 2012, corsé, de belle robe soutenue, aux notes de sous-bois et de fraise cuite, alliant structure et souplesse.

Daniel Nury
10, rue Alphonse Daudet
84230 Châteauneuf-du-Pape
Téléphone :04 90 83 73 42 et 06 15 66 58 90
Télécopie :04 90 83 73 42
Email : nury.daniel@wanadoo.fr
Site personnel : www.domaine-serguier.com

CHATEAU LA CROIX MEUNIER


Cette propriété familiale, exploitée par la SCEA Meunier et Fils depuis 1988, appartient aujourd’hui au GFA Meunier. C’est la 5ème génération qui dirige le domaine. Les premières parcelles de ce petit vignoble ont été acquises vers 1840, et sont situées sur des sables anciens à l’ouest du village de Saint-Emilion, à proximité du Château Figeac et du Château Cheval Blanc. Les vendanges se font manuellement, après avoir déterminé la date de récolte par analyses et dégustation des baies. Les raisins sont transportés au cuvier dans des bastes, puis sont égrappés, triés et foulés pour être ensuite acheminés dans des petites cuves pour la fermentation. J’ai beaucoup apprécié leur Saint-Émilion GC cuvée Georges Meunier 2009, de robe pourpre soutenu, superbe, aux notes de truffe, d’une grande harmonie, parfumé, séveux, généreux et persistant, de garde comme le 2008, qui développe des arômes de musc et de griotte, aux tanins enrobés mais riches, bien charnu. Le 2006 se goûte particulièrement bien, de couleur profonde, au nez complexe où prédominent le cassis et les sous-bois, un vin corsé et dense, de très bonne évolution.

Pierre et Sandrine Meunier
n° 7 Montlabert
33330 Saint-Emilion
Téléphone :06 88 15 26 19
Télécopie :05 57 24 72 54
Email : chateaulacroixmeunier@vinsdusiecle.com
Site : chateaulacroixmeunier


> Nos dégustations de la semaine

Domaine Henri REBOURSEAU


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. C'est le Général Henri Rebourseau qui regroupe en 1919 les vignes de son père autour de cette belle maison du XVIIIe siècle. À la suite, son fils Pierre Rebourseau fait prospérer le domaine jusque dans les années 1980. Aujourd'hui, la propriété familiale est gérée par l'un des arrières petits fils du Général, Jean de Surrel. Un domaine de 13 ha.
Ce propriétaire passionné s’attache à élever de grands Vins traditionnels comme on les aime, auxquels il faut laisser le temps de s’exprimer. “La vigne ne donne pas un produit uniforme, précise Jean de Surrel, chaque récolte est particulière et ses caractères enrichissent la culture du dégustateur qui sait apprécier tous les charmes du vin. On parle trop, et trop vite, de bons ou de mauvais Vins ; et pourtant, quelles surprises dans les années cotées comme dans les autres, car le vin est vivant et son évolution dépend étroitement des conditions de son vieillissement en cave.”
Comment ne pas savourer cet exceptionnel Chambertin Grand Cru 2007, marqué par son terroir, un grand vin racé, puissant, intense au nez, qui associe structure et distinction, avec ces notes de fumé bien spécifiques, de grande évolution, l’un des meilleurs dégustés cette année. Le 2006 est coloré et très parfumé (cannelle, cuir et violette), aux tanins présents et très élégants à la fois, de jolie robe grenat soutenu, tout en bouche, qui mêle finesse et charpente, harmonie et richesse. Le 2004, typé, charpenté, riche et parfumé en bouche, avec ces notes subtiles de pruneau confit, allie structure et velouté, un vin gras, de garde. Superbe 2002, très typé, qui réunit amplitude et suavité, de couleur pourpre soutenu et intense, au nez de fruits surmûris et d’humus, bien corsé. Le 2001, où dominent les saveurs de sous-bois et de fruits cuits, fin et dense au palais, est un vin qui demande à se fondre, tannique, très typé. Le 2000, associe charpente et distinction, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices, volumineux, charnu, vraiment formidable.
Dans la lignée, le Charmes-Chambertin Premier Cru 2003, savoureux, un très grand vin typé, où s’entremêlent les épices et la vanille, qui réunit structure et onctuosité en bouche, suave, d’excellente évolution. Le Clos de Vougeot Grand Cru 2002, très représentatif de ce grand millésime bourguignon, est riche et structuré, au nez persistant où dominent des notes de cassis, de griotte et d’épices, un vin long en bouche, savoureux, de belle évolution.
Jean de Surrel
10, place du Monument
21220 Gevrey-Chambertin
Tél. : 03 80 51 88 94
Fax : 03 80 34 12 82
Email : domaine@rebourseau.com
www.domaine-rebourseau.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Domaine BURGUÉ-SÉRÉ


Ce vignoble de 4 ha, à 300 m d'altitude, est exposé à flanc de colline, en terrasse, exposition Sud, Sud-Est sur un sol argilo-limoneux. L'exploitation est familiale depuis 5 générations.
Beau Jurançon La Palombière 2008, vendangé début décembre, une cuvée fermentée et élevée en foudres de 24 à 30 mois, d'une onctuosité raffinée, tout en arômes (pain d'épices, pomme mûre), un vin très savoureux, avec des notes de fruits acidulées en finale (12€). Le Jurançon Tradition 2009, Petit Manseng vendangé jusqu'à mi novembre, vinification en cuves Inox suivi d'un passage de 12 à 18 mois en tonneaux de chêne, est un vin de bouche franche, fraîche et suave à la fois, tout en fruits, d'une bonne persistance, parfait sur un roquefort (8€). Excellent Jurançon sec, d'une jolie complexité aromatique où l'on retrouve des nuances de citronnelle, de poire et de narcisse, dense, rond et distingué, tout en fraîcheur et persistance en finale. Pas besoin d'hésiter.
Annie et Jean Séré
157, chemin Labiste-Bassot
64110 Saint-Faust
Tél. : 05 59 83 06 40
Fax : 05 59 83 06 40
http://jurancon-domaine-burgue-sere.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Alain MICHAUD


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Propriété créée en 1910 par le grand-père. Alain Michaud représente la troisième génération, bientôt secondé par la 4e avec Dorian. Le domaine compte 13 ha dont 9 en appellation Brouilly, constitué pour 70% par des vignes de plus de 50 ans. Ici, la récolte se fait à maturité maximale, après une première estimation au moment de la fleur de vigne (90 jours de maturation), le diagnostic est affiné quelques jours avant la récolte afin d’attendre le moment idéal. La récolte se fait manuellement par une joyeuse et dynamique équipe d’étudiants de tous horizons (filles et garçons). Une cuvaison relativement longue permet d’élaborer des crus avec une bonne longueur en bouche et des tanins bien présents, afin de permettre au Brouilly et au Morgon de puiser dans le raisin le maximum de matières pour une merveilleuse tenue en bouteilles. Ce sont des Vins comme Alain Michaud les aime !
“Si le 2013 était une petite mais belle récolte, nous précise Alain Michaud, les Vins sont bientôt épuisés, le 2014 est une récolte pleine, un beau millésime, fort prometteur.”
Remarquable Brouilly 2013, qui allie structure et charme, au nez complexe (cassis, fumé...), très bien charpenté, de robe soutenue et brillante, très riche, de bouche intense, idéal sur une épaule de chevreuil au chou comme sur un feuilleté d'escargots aux champignons. Le 2012, aux nuances pourpres, aux arômes de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse, est un vin étoffé, coloré et rond au palais. 
Le Morgon 2012, vignoble de 2,50 ha, vignes anciennes de 45 ans sur les coteaux, un joli vin au nez concentré (mûre et cassis), aux tanins amples mais fondus, bien persistant en finale, de très bonne bouche. Le Beaujolais rosé est une réussite, de robe brillante rose clair, mêlant fraîcheur et charpente, avec des arômes subtils et persistants où dominent les fruits frais.
Alain et Dorian Michaud

> Les précédentes éditions

Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 19/03/2013
Edition du 12/03/2013
Edition du 05/03/2013
Edition du 26/02/2013
Edition du 19/02/2013
Edition du 12/02/2013
Edition du 05/02/2013
Edition du 29/01/2013
Edition du 22/01/2013
Edition du 15/01/2013
Edition du 08/01/2013
Edition du 01/01/2013
Edition du 25/12/2012
Edition du 18/12/2012
Edition du 11/12/2012
Edition du 04/12/2012
Edition du 27/11/2012
Edition du 20/11/2012
Edition du 13/11/2012
Edition du 06/11/2012

 



Domaine HEIMBOURGER Père et Fils


Guy CADEL


Château LA TOUR DU PIN FIGEAC


CAVES de POUILLY-SUR-LOIRE


Domaine P. DUBREUIL-FONTAINE et Fils


Château ORISSE du CASSE


Château de PIOTE


Château BROWN


Château AUX-GRAVES-DE-LA-LAURENCE


MÉDOT


Domaine du CHAILLOT


VIDELOT


Domaine des BOUQUERRIES


Domaine Claude et Christophe BLEGER


Domaine JAFFELIN Père et Fils


Château de VIELLA


Château VIEUX TOURON


Philippe de LOZEY


Château BÉCHEREAU


VIEUX CHATEAU des ROCHERS


Domaine Aline et Rémy SIMON


Le LOGIS de la BOUCHARDIERE


Château BOURSEAU



DOMAINE VINCENT BACHELET


CHATEAU DES PEYREGRANDES


CHATEAU TOULOUZE


CHAMPAGNE LIONEL CARREAU


DOMAINE CRET DES GARANCHES


CHATEAU REDORTIER


DOMAINE ALARY


DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


DOMAINE DE LAUBERTRIE


CEDRIC CHIGNARD


HENRY NATTER


CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE


CHATEAU DE BEAUREGARD



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales