Le guide du Vin
Worldwide
guide vin

TERROIRS ET VINS

 

Le top des vins

Edition du 28/07/2009

PriceMinister
Patrick DUSSERT-GERBER MET A L'HONNEUR CETTE SEMAINE

 CHATEAU DU GRAND BOS, UNE BELLE HISTOIRE

Référence

Château du GRAND BOS


Depuis le XVIIe siècle, la vieille famille des Crozilhac, bourgeois de Bordeaux, seigneurs de Lecscaley et de Laguloup dont les armes sont d’azur au chevron d’or accompagné de trois coquilles du même, deux en chef, une en pointe, avait développé la culture de la vigne dans son domaine du Grand Bos qu’elle a possédé depuis la fin du XVIe siècle jusqu’en 1830. En 1771, la demeure a été rénovée et les communs agrandis et surhaussés pour y faire, dans les meilleures conditions, un vin déjà réputé de la paroisse de Castres-en-Guyenne. Féret, dans son ouvrage « Bordeaux et ses vins », le classait déjà en 1868 en tête des crus de la commune comme il le fait encore aujourd’hui. Il est situé dans les Graves de Bordeaux qu’André Jullien, dans sa « Topographie de tous les vignobles connus » parue chez l’auteur, à Paris, en 1816, définissait comme « des terrains graveleux qui entourent de trois côtés la ville de Bordeaux et s’étendent à 10 km au nord-ouest jusqu’à la petite rivière de La Jale, à 8 km à l’ouest dans les terres, et à 18 km au sud-est jusqu’à la ville de Castres, près de la rive gauche de la Garonne. Cette petite contrée fournit des vins rouges qui sont en général plus colorés, plus corsés, et plus spiritueux que ceux du Médoc, mais avec moins de bouquet et de sève. Ils ont besoin de rester plus longtemps en fûts avant d’être mis en bouteilles dans lesquelles ils se conservent ensuite fort longtemps ». En 1988, André Vincent, précédemment propriétaire du château La Haye, cru bourgeois supérieur de Saint-Estèphe en Médoc au classement de 1932, achetait le Grand Bos qui ne faisait plus de vin depuis 1950. Après avoir restauré les bâtiments, planté, et surtout acquis de vieilles vignes dans le prolongement de sa veine de grave profonde qui redouble la chaleur du soleil et qui est posée sur une assise calcaire tertiaire, il a équipé la propriété en matériel moderne. À la suite d’extensions successives des chais et cuviers en 1992, 1996 et 2000, il a donné à l’exploitation sa physionomie actuelle en 2004 et 2005, par la construction d’un chai souterrain d’une capacité de 500 barriques, et par la réhabilitation du cuvier primitif, désormais au service d’un vignoble couvrant 18,30 ha sur une superficie totale de près de 42 ha. La première vendange de la propriété renaissante est intervenue en 1992. La première mise en bouteille a été faite en 1994, et pendant les premières années, pour étalonner ses vins et leur redonner de la notoriété, André Vincent les a présentés à des concours, ce qui lui a permis de se voir décerner : en 1994, une médaille d’Or au Concours Général Agricole de Paris pour le millésime 1992 rouge; en 1995, une médaille d’Argent aux Awards de Chicago et une médaille d’Argent au Concours des Vins de Bordeaux pour le millésime 1993; en 1996 une médaille d’Or au concours Général Agricole de Paris pour le millésime 1994; en 1997 un médaille d’Argent au Concours Général Agricole de Paris pour le 1995. Démonstration étant ainsi faite de la régularité des millésimes, les vins n’ont plus été présentés par la suite. Les grands Guides ont très vite distingué les vins du Grand Bos : Le guide Dussert-Gerber les a inclus dans son classement des vins de graves comme « premier grand vin classé ». Le guide Hachette, pour les millésimes allant de 1994 à 2004, leur a décerné 2 coups de cœurs, 4 fois deux étoiles, 5 fois une étoile et 4 fois une citation. Le guide Bettane et Desseauve, la Revue des Vins de France… les ont aussi régulièrement cités. Parmi les revues étrangères, on peut indiquer Decanter à Londres et Vinum à Zurich qui ont toujours remarquablement noté le Grand Bos : 4 étoiles dans Decanter et la note de 16 pour Vinum. Le vin rouge du château du Grand Bos a toujours été dans le peloton de tête du Trophée des Crus de Graves et s’est vu décerner le Prix Laffort pour être 1er au classement général de ce Trophée pour l’ensemble des trois millésimes 1996, 1997 et 1998. On peut comprendre que de nombreux amateurs fidèles n’hésitent pas à lui faire confiance !

   

CHATEAU DU GRAND BOS, UNE BELLE HISTOIRE


André Vincent

33640 Castres
Téléphone : 05 56 67 39 20
Télécopie : 05 56 67 16 77


NOS COUPS DE CŒUR DE LA SEMAINE
 

Château BELLE GARDE

Une réussite avec ce Bordeaux rouge 2007, une cuvée élevée en fûts de chêne (80% Merlot, 10% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc, vendanges vertes fin juillet afin de ne laisser que 8 grappes par pied, et permettre une meilleure maturité, élevage 12 mois en barriques...), un vin de couleur soutenue, aux notes de cassis mûr, d’épices et de fumé, riche et savoureux en bouche, concentré et parfumé. Le 2006 est charnu, aux tanins souples, au nez intense (mûre, épices), de très jolie bouche, harmonieux, de très bonne évolution. Goûtez son Bordeaux blanc, floral et persistant, qui conjugue finesse et souplesse en bouche, parfait sur des fruits de mer.

Éric Duffau

33420 Génissac
Téléphone :05 57 24 49 12
Télécopie :05 57 24 41 28
Email : duffau.eric@wanadoo.fr
 

Château FOURCAS-DUPRÉ

Belle valeur sûre. Ce Listrac 2006 est très savoureux, corsé, tout en souplesse, de bouche ronde, un vin qui séduit par son intensité, avec ce nez marqué par les fruits noirs, des tanins fins et structurés, de garde. Le 2005, de couleur pourpre, est tout en bouche, bien épicé, avec des notes de groseille et de cuir, et des tanins très équilibrés comme à son habitude, de garde. Le 2004, de robe rubis profond, généreux, est un vin typé, persistant au nez comme en bouche, tout en finesse, gras, aux tanins mûrs, riches et harmonieux. Beau 2003, classique, un vin de belle robe pourpre, au nez intense et subtil à la fois, très bien équilibré, aux connotations de cassis mûr et de truffe, fondu mais puissant. Il y a aussi le Listrac Les Hautes Terres de Fourcas Dupré 2006. Du haut de ses 42 m, Listrac est le point culminant du Médoc, Hautes Terres rappelle cette spécificité. Cru Bourgeois Supérieur, il se distingue par sa dominante de Merlot (80 %), le reste en Cabernet-Sauvignon. Pour rester proche du fruit, les températures de fermentation sont contenues, les macérations sont modérées et l’élevage se fait à la fois en cuve et en barriques de chêne merrain. Le Château Bellevue Laffont est rattaché au vignoble de Fourcas Dupré depuis plusieurs années, il était enclavé dans Fourcas-Dupré.

Directeur : Patrice Pagès

33480 Listrac-Médoc
Téléphone :05 56 58 01 07
Télécopie :05 56 58 02 27
Email : info@fourcasdupre.com
Site personnel : www.fourcasdupre.com
 

Robert AMPEAU et Fils

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Ici, on ne propose que du vin à maturité, à un exceptionnel rapport qualité-prix-typicité. Pas facile de résister à ce splendide Meursault Premier Cru La Pièce Sous le Bois 86, complexe et parfumé, onctueux en bouche, aux notes subtiles de fruits frais et de noisette, très équilibré, très riche au nez, de lente évolution, à savourer sur un brochet. Le Meursault Premier Cru Perrières 90, un vin minéral avec des notes d’amande, de fruits secs et de miel, associe nervosité et souplesse en bouche, un vin vraiment très frais, superbe. À leurs côtés, ce Meursault Premier Cru la Pièce sous le Bois rouge 95, un vin bien typé comme il se doit, avec des notes de pruneau et de truffe, de bouche séduisante et intense. Le Puligny-Montrachet Combettes 95 est de bouche riche et parfumée (chèvrefeuille, amande fraîche...), ample et persistante. Très savoureux Volnay Premier Cru Santenots 76, une nouvelle fois l’archétype de l’évolution idéale des grands vins bourguignons (le 79 est toujours remarquable actuellement), bien charpenté, aux tanins fermes et fondus à la fois, persistant en bouche. Il y a encore ce Savigny-Lès Beaune 92, Blagny La Pièce Sous le Bois 76, aux notes de réglisse et de fraise confite, un beau vin complexe, intense, d’une longue finale, ou cet Auxey-Duresses Ecusseaux Premier Cru rouge 94, qui est dans la lignée, avec des arômes mûrs et complexes de fruits rouges séchés et de réglisse. Le Beaune Clos du Roi rouge 93 est tout en parfums, d’une belle couleur pourpre, marqué par des arômes de fruits noirs, d’épices et de torréfaction, savoureux comme le Pommard 90 aux nuances subtiles d’humus, de mûre et d’épices, fin et puissant à la fois.

Michel Ampeau
6, rue du Cromin
21190 Meursault
Téléphone :03 80 21 20 35
Télécopie :03 80 21 65 09
Email : ampeau@vinsdusiecle.com
Site : www.vinsdusiecle.com/ampeau
 

CRU LAMOUROUX

Le Cru Lamouroux a été acheté en 1895 par l’arrière-grand-père de l’actuelle propriétaire, Mme Ziemek-Chigé. Ce très joli vignoble est situé sur des coteaux de terrain argilo-siliceux assez profonds avec des pentes exposées sud-sud-ouest, bien abritées du vent par des talwegs boisés, à une altitude de 300 m. Certaines vignes sont plantées sur des terrasses disposées en amphithéâtre. L’encépagement est constitué de 3,50 ha de Petit Manseng et de 1,77 ha de Gros Manseng, 0,51 ha de Cabernets franc et Sauvignon. Les vendanges se font par tris successifs. Les raisins, pour l’élaboration du Jurançon sec, sont récoltés à parfaite maturité vers le 30 octobre, alors que les vendanges surmûries pour le Jurançon débutent après le 15 novembre jusqu’à Noël. Les vendanges de raisin rouge débutent vers la 2e semaine d’octobre. La vinification fait l’objet de soins très attentifs (la pressée se fait à faible pression, grande maîtrise des températures…). Les vins sont ensuite élevés en cuves Inox pour les vins secs ou en barriques de chêne pour les autres. Certaines cuvées restent entre 1 an (cuvée Amélie-Jean) et 2 ans (cuvée Nathalie) en vieux fûts. Jurançon moelleux cuvée Amélie-Jean 2003, en hommage à leurs parents, est un vin gras et parfumé, au nez de petits fruits cuits, subtil en bouche, de jolie robe brillante, tout en onctuosité, tout en complexité d’arômes, à déboucher sur une volaille ou un poisson en sauce. Le 2001 poursuit sa très belle évolution, avec des notes caractéristiques de fruits confits, très onctueux en bouche. Le 2000 est dans la lignée, un vin où s’entremêlent des nuances de miel, de fruits confits et de brioche, d’une douce onctuosité, avec ses notes en bouche caractéristiques de noisette et de miel, alliant souplesse et structure. Le Jurançon cuvée Nathalie est très bien élevé 2 ans en fûts de chêne, d’une belle couleur, aux nuances envoûtantes d’abricot confit, d’une grande persistance aromatique, allie charme et puissance. Le moelleux 2004 de jolie robe dorée intense, avec des notes de petits fruits secs et de brioche, tout en persistance au palais, associe finesse et ampleur, très agréable sur un dessert. Leur Jurançon sec, de bouche ample, sent la noisette, vif et rond à la fois, avec ce côté minéral agréable en finale. Le Béarn rouge et le rosé sont des vins typés et fruités qui se dégustent sur des magrets ou des paellas.

Famille Ziemek-Chigé
La Chapelle-de-Rousse
64110 Jurançon
Téléphone :05 59 21 74 41
Télécopie :05 59 21 74 41
Email : crulamouroux@vinsdusiecle.com
Site : crulamouroux
Site personnel : www.crulamouroux.com
AU SOMMAIRE CETTE SEMAINE

A L'HONNEUR CETTE SEMAINE :
CHATEAU DU GRAND BOS, UNE BELLE HISTOIRE

NOS COUPS DE COEUR DE LA SEMAINE :
Château BELLE GARDE
Château FOURCAS-DUPRÉ
Robert AMPEAU et Fils
CRU LAMOUROUX

GRAVES : LE CLASSEMENT

UNE MISE A JOUR HEBDOMAIRE :
Notre site est régulièrement actualisé et propose chaque semaine une sélection des meilleurs vins de France.
Si vous désirez recevoir directement et gratuitement nos prochaines parutions, merci de nous adresser vos coordonnées et votre adresse e-mail à : info@millesimes.fr



Le premier magazine Webvin

ABONNEZ-VOUS GRATUITEMENT
L'actualité du vin
chaque semaine par e-mail

E-Mail :

A LIRE





 ANNONCES


INDISPENSABLES


 NOS AUTRES SITES THEMATIQUES


CLASSEMENT GRAVES
e_graves.jpg
IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux sites des meilleurs vins en cliquant sur leur nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
HAUT-BRION (PL) (b)
LA MISSION HAUT-BRION (PL)
SMITH-HAUT-LAFITTE (PL) (b)
MALARTIC-LAGRAVIÈRE (PL) (b)
D'ARDENNES
GRAND BOS
GRANDMAISON (PL)
TOURTEAU-CHOLLET
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CHEVALIER (PL) (b)
CARBONNIEUX (PL) (b)
LATOUR-MARTILLAC (PL) (b)
BROWN (PL) (b)
CHANTEGRIVE (b)
LUCHEY-HALDE (PL)
DE MAUVES (b)
RAHOUL
SEGUIN (PL)
LE TUQUET



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(FIEUZAL (PL))
HAUT-BAILLY (PL)*
HAUT-CALENS*
HAUT-LAGRANGE (PL)
HAUT-PLANTADE (PL)
DU MAYNE
SAINT-AGRÈVES
(GAZIN-ROCQUENCOURT (PL)*)
LAFARGUE (PL)
MIREBEAU (PL)
LA MOURASSE
LE PAPE (PL)*
PEYREBLANQUES
ROUGEMONT*
BEAUREGARD-DUCASSE
MAGNEAU (b)
(THIL COMTE CLARY (PL))
TOURTE
(TRIGANT (PL)*)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
D'ARRICAUD
BLANCHERIE
BRONDELLE (b)
COUHINS (PL)
PIRON
TOULOUZE (Graves de Vayres)
BOUSCAUT (PL)
GRAND ABORD*
HAUT-SELVE
SANSARIC
(VILLA BEL-AIR*)
BICHON-CASSIGNOLS
CAMUS
GRAVIÈRES
TOUR BICHEAU
CAILLOUX DE VALGUY*

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
ARGUIN*
BEAUSITE
CABANNIEUX*
CALLAC*
(CAZEBONNE*)
(LA VIEILLE FRANCE*)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
NAVARRO
QUEYRAT*
(VÉNUS*)
LE BOURDILLOT*
LES CLAUZOTS
(GAILLAT)
(MAGENCE)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

Les meilleurs sites sur le Vin
Guide vin
Guide des vins
Guide des vins
Millesimes
Millesimes
Journal du Vin
Vinovox
Vins du siecle
Vins du siècle

 PRECEDENTES EDITIONS

Edition du 21/07/2009
Edition du 14/07/2009
Edition du 07/07/2009
Edition du 30/06/2009
Edition du 23/06/2009
Edition du 16/06/2009
Edition du 09/06/2009
Edition du 02/06/2009
Edition du 26/05/2009
Edition du 12/05/2009
Edition du 05/05/2009
Edition du 30/04/2009
Edition du 23/04/2009
Edition du 16/04/2009
Edition du 09/04/2009
Edition du 02/04/2009
Edition du 26/03/2009
Edition du 19/03/2009
Edition du 12/03/2009
Edition du 05/03/2009
Edition du 26/02/2009
Edition du 19/02/2009
Edition du 12/02/2009
Edition du 05/02/2009
Edition du 29/01/2009
Edition du 22/01/2009
Edition du 15/01/2009
Edition du 08/01/2009
Edition du 01/01/2009
Edition du 25/12/2008
Edition du 18/12/2008
Edition du 11/12/2008
Edition du 04/12/2008
Edition du 27/11/2008
Edition du 20/11/2008
Edition du 13/11/2008
Edition du 06/11/2008
Edition du 30/10/2008
Edition du 23/10/2008
Edition du 16/10/2008
Edition du 09/10/2008
Edition du 02/10/2008
Edition du 25/09/2008
Edition du 18/09/2008
Edition du 11/09/2008
Edition du 04/09/2008
Edition du 28/08/2008
Edition du 21/08/2008
Edition du 14/08/2008
Edition du 07/08/2008
Edition du 31/07/2008
Edition du 24/07/2008
Edition du 17/07/2008
Edition du 10/07/2008
Edition du 03/07/2008
Edition du 26/06/2008
Edition du 19/06/2008
Edition du 12/06/2008
Edition du 05/06/2008
Edition du 29/05/2008
Edition du 22/05/2008
Edition du 15/05/2008
Edition du 08/05/2008
Edition du 01/05/2008
Edition du 24/04/2008
Edition du 17/04/2008
Edition du 10/04/2008
Edition du 03/04/2008
Edition du 27/03/2008
Edition du 20/03/2008
Edition du 13/03/2008
Edition du 06/03/2008
Edition du 28/02/2008
Edition du 21/02/2008
Edition du 14/02/2008
Edition du 07/02/2008
Edition du 31/01/2008
Edition du 24/01/2008
Edition du 17/01/2008
Edition du 10/01/2008

Millésimes © Société des Millésimes SA. Reproduction interdite - Informations éditeur - Mentions légales - info@millesimes.fr
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez apprécier avec modération.

Site édité par Société des Millésimes - S.A. au capital de 38.112,25 € - Siège social : Beauregard 33124 Auros - 350 288 825 RCS Bordeaux 
Directeur de la publication : Patrick Dussert-Gerber - Château de Beauregard 33124 Auros. Tél. 05 56 65 51 57 - Fax. 05 56 65 50 92 - e.mail : contact@millesimes.fr 

© Édition Société des Millésimes SA  • Auteurs : Patrick Dussert-Gerber et Brigitte Dussert. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, de cet ouvrage est strictement interdite. Une copie ou reproduction par quelque moyen que ce soit, photographie, photocopie, microfilm, bande magnétique, disque ou autre, constitue une contrefaçon passible des peines prévues par la loi du 11 mars 1957 sur la protection des droits d’auteur • Les publi-rédactionnels et publicités appartiennent à la société d’édition • La société éditrice décline toute responsabilité pour les documents non sollicités, elle n'est pas responsable des documents, textes et photos communiqués par les annonçeurs et agences concernant les insertions publicitaires et publi-reportages, ni par les publicités qui pourraient ne pas être conformes à la loi en vigueur. Les photos, articles et informations rédactionnelles sont libres de toute publicité. Tout matériel non utilisé ne sera pas renvoyé • Photos : Tous droits réservés. Ce copyright s’applique à l’ensemble de nos autres sites.

Voir pour les copyrights et la protection des droits d'auteurs :http://patrick.dussert-gerber.com/copyright-et-droits-dauteur/

Droits des auteurs et Sanctions de la Loi 57-298 du 11 mars 1957 : http://www.admi.net/jo/loi57-298.html